Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

WildC.A.T.S Monde des Origines - t.1 Home coming

 

Auteurs
 Alan Moore (scénario), Travis Charest (dessins)
Editeur (Collection)
 Panini (100% Wildstorm)
Date de parution
 Septembre 2009
 Nombre de pages
 150
 Prix
 22.80€
Episodes VO
 WildC.A.T.s. #21-27

 

 

Les WildC.A.T.S sont les descendants métis de guerriers Khérùbims venus des étoiles et d'humains presque ordinaires. Cette équipe d'êtres nantis de super pouvoirs est engagée dans une guerre ancestrale contre les malfaisants Démonites. Après avoir déjoué un nouveau complot de leurs adversaires, nos héros se retrouvent sur le monde de leurs origines. Le vieux seigneur Emp, l'impitoyable tueuse Zélote, le massif Maul, le tranchant Warblade et la télépathe Vaudou découvrent l'histoire secrète de leur peuple, de leur guerre, et les intrigues politiques de leur planète... Un voyage dont ils ne sortiront pas indemne.... s'ils s'en sortent.

 

Dick Rivers chez Alan Moore???

Tandis que Grifter les croit morts, une partie des WildC.A.T.s (Maul, Spartan, Void, Voodoo, Warblade et Zealot) s'aventurent sur Khera qui semble être un paradis. Là, ils apprennent que les Kherubims ont gagné la guerre contre les Daemonites et vivent dans l'harmonie. Malheureusement, les apparences sont trompeuses, et nos héros s'aperçoivent très vite que la planète est régie par des politiciens véreux et avides de pouvoir qui ont mis en place un système ségrégationniste à l'encontre des perdants… Pendant ce temps, sur terre, le reste des WildC.A.T.s, mené par Savant et Mr. Majestic, engage de nouvelles recrues pour former une nouvelle équipe…

Alan Moore prend les rênes de la série au #21 et tente d'y apporter profondeur et cohésion. La première partie du récit se déroule sur deux plans. D'un côté, les WildC.A.T.s ''originaux'' sur Khera qui apprennent que la guerre Kherubims/Daemonites est terminée depuis plusieurs centaines d'années. Et de l'autre la formation d'une nouvelle équipe par Mr. Majestic et Savant. La partie ''Khera-ienne'' de l'histoire est sans doute la plus réussie. Moore peut à loisir y traiter de conflits politiques, de complots, du traitement post-guerre infligé aux Daemonites, etc. qui rendent ce passage dense et absolument captivant. La partie ''terrienne'' quant à elle est nettement moins remarquable (pour du Moore s'entend). Plus poussive et faisant penser à une nième resucée de X-Men, elle réserve tout de même sont lot de bons moments avec de nouveaux personnages hauts en couleurs (Ladytron, figure caractéristiquement moorienne s'il en est, en étant le plus bel exemple !).

La deuxième moitié du recueil en laissera sans doute plus d'un sur le carreau. Tout d'abord, il faut savoir que des épisodes constituants ce deuxième acte font partie intégrante du méga-crossover Fire From Heaven (20 épisodes en tout si on compte le prélude !!!). Et à moins de prendre le temps d'effectuer des recherches, un lecteur novice à WildStorm se sentira vite perdu parmi ce joyeux bordel organisé impliquant une grosse partie de l'univers partagé (StormWatch et Gen13 en tête). Malgré ce gros défaut (qui ne peut en aucun cas être imputé à l'auteur), Alan Moore tire son épingle du jeu en proposant de superbes analyses sur ses personnages. Ladytron (encore une fois !), Grifter, Tao sont mis en avant et deviennent foutrement intéressants via des situations ou dialogues aux petits oignons. De plus, le scénariste ne ménage pas l'audience en termes de retournements de situations. Cependant, et en proportion de la grosse baston qui tâche, les bons moments restent bien maigres…

Niveau graphique, c'est l'école Image des 90's. Pléthore de dessinateurs et encreurs travaillent tout au long des 15 épisodes, mais c'est sans doute Travis Charest qui s'en sort le mieux. Qu'on aime ou pas ce style graphique (avec bimbos en string à la clef), Charest fait la différence par un storrytelling maîtrisé et efficace qui fonctionne à merveille. Par contre, ce n'est pas le cas de tous ses petits camarades qui naviguent entre le moyen et le mauvais. La série aurait ainsi nettement gagné en homogénéité si le nombre d'artistes avait été minimisé… Dommage qu'il n'en fut pas ainsi !

Un recueil à réserver aux fans de Moore (ou aux fanboys de l'univers WildStorm si tant est que ceux-là existent…).
 
Note:
Critique effectuée sur la base du TPB US (WildC.A.T.s. #21-34, 50 & WildC.A.T.s.:Homecomming). Elle prend donc également en compte le t.2 à paraître en VF.  

Derniers commentaires

  • Y The Last Man t.10
    Hello, Neat post. There's a problem with your site in internet explorer, wo... Suite...
    21/05/17 - 06h33
    Par Guest
  • Policier puis fantastique.
    Hello, Neat post. There's an issue along with your site in internet explore... Suite...
    14/05/17 - 16h14
    Par Guest
  • Glossaire
    This page really has all of the information I wanted concerning this subjec... Suite...
    04/05/17 - 05h14
    Par Guest
  • Glossaire
    I love your blog.. very nice colors & theme. Did you make this website your... Suite...
    04/05/17 - 01h14
    Par Guest
  • Into The Negative Zone
    I see your page needs some fresh & unique articles. Writing manually is tim... Suite...
    30/04/17 - 18h58
    Par Guest
  • Callipygie ?
    Great goods from you, man. I have understand your stuff previous to and you... Suite...
    29/04/17 - 03h17
    Par Guest
You are here: Wildstorm WildC.A.T.s. WildC.A.T.S Monde des Originess t.1 Home Coming
icone_rss