Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Freddy : Les Griffes de la Nuit

Auteur
   Chuck Dixon (scénario), Kevin West (dessin) 
Editeur (Collection)
   Panini Comics (Panini Dark Side)
Date de parution
   Septembre 2008
Prix
   18€
Nombre de pages
   144
Episodes VO
   A Nightmare on Elm Street #1-3 et 5-7

 


Springwood est une petite ville américaine comme il en existe tant d’autres, mais elle cache un terrible secret… que l’on nomme Freddy Krueger ! Il hante les rêves des adolescents de la ville, moyen parfait pour lui de harceler et mettre à mort ses jeunes victimes dans des situations aussi originales que répugnantes. Les deux récits contenus dans cet album explorent ainsi les limites de l’horreur selon Freddy.


5, 6, n'oublie pas ton crucifix !

Choix plutôt surprenant de prime abord (on aurait pu penser que les éditions IDW ou Dark Horse s'en seraient chargées), Wildstorm publie depuis quelque temps des mini-séries sur les grandes franchises du cinéma d'horreur.

Après un Vendredi 13 totalement en phase avec les films (en gros, on baille devant toute cette nullité en attendant seulement les prochains meurtres), Panini nous sort cette fois-ci le cultissime croquemitaine de Springwood, Freddy, en attendant un futur Texas Chainsaw Massacre.

Pour les adeptes de la franchise Les Griffes de la Nuit (qui vaut bien en terme de qualité les franchises Vendredi 13 et Halloween réunies - la plupart des films étant quand même assez bons), coutumiers des différents déguisements et métamorphoses de Freddy, le support bande-dessinée avait normalement largement de quoi contenter leurs attentes : ici, pas d'effets spéciaux compliqués à mettre en œuvre, il suffit d'imagination et de mettre tout ça sur papier. Pari raté, pourtant.

L'album est composé de deux sagas de trois épisodes chacun. Le premier récit est mal fait, accumule les clichés, n'effraye pas pour un sou et n'est même pas original. A jeter, une affreuse crotte. La deuxième histoire, malgré des clichés encore plus énormissimes que la première saga, parvient néanmoins à susciter un semblant d'attention, et se rapproche presque des plus mauvais films de la saga. Mais néanmoins, quelle perte de temps que de lire ces récits. Merci Chuck Dixon !

Et les dessins ne sont pas en reste. Kevin West nous pond un travail stéréotypé comme ce n'est pas permis : poses héroïques, visages inexpressifs, gestion des scènes d'action catastrophique. Au moins, on se trouve bien dans le registre de l'horrifique.

Heureusement, quelques cover artists viennent nous sauver la mise : Tim Bradstreet, Ben Oliver ou encore Tony Harris. Merci les gars. Et puis, il faut bien avouer que, aussi pourri soit-il, l'album se lit. Et heureusement, d'ailleurs.

A moins d'être un fan pur et dur de la saga, ne gâchez pas votre argent dans cet album. Et encore, même en tant que fan hardcore, vu le prix prohibitif pratiqué par Panini, essayez de le trouver d'occasion.

 

Derniers commentaires

You are here: Wildstorm Freddy : Les Griffes de la Nuit
icone_rss