Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Zone 10

Zone 10
Auteur(s) Christos N. Gage (scénario), Chris Samnee (dessin)
Editeur (collection)
Delcourt (Dark Night)
Date de parution
Juin 2011
Prix 14€95
Nombre de pages
179
Episodes VO Area 10
zone 10

Un tueur du nom d’« Henri VIII » sème une série de corps décapités au coeur de New York. Sans l’ombre d’un mobile, l’enquête de l’inspecteur Adam Kamen, en plein passage à vide après son divorce, piétine sérieusement. Une lésion accidentelle au cerveau, reçue lors d’une prise d’otage musclée, va cependant lui donner une toute nouvelle perception de l’affaire.

Is this the real life ? Is this just fantasy ?

L’inspecteur Adam Kamen, tête brûlée dont le récent divorce n’arrange pas le caractère, va se trouver projeté dans une affaire pour le moins singulière : des cadavres sans têtes sont retrouvés ça et là en plein cœur de New York. Une sorte de rite étrange dont les tenants et aboutissants vont emmener notre gaillard bien au-delà de ce qu’il aurait pu imaginer…

Vertigo, la branche adulte de DC, lance en 2009 sur l’initiative de Karen Berger (encore elle) la ligne Vertigo Crimes, composée de graphic novels en noir et blanc, principalement des polars. Les droits de ces albums semblent indépendants du packaging « DC-Vertigo-Wildstorm » puisqu’il s’agit non pas des éditions Urban mais des éditions Delcourt qui reprennent la plupart des titres Vertigo Crimes dans leur nouvelle collection intitulée Dark Night, composée uniquement de polars venant d’outre-atlantique. On commence avec ce Zone 10, franche réussite signée Christos N. Gage et Chris Samnee.

Le corps du scénario n’est pourtant pas des plus original, puisque comme tout polar qui se respecte on a droit à notre inspecteur fort de caractère, têtu mais pourtant incroyablement compétent, qui ne va boucler l’affaire qu’une fois qu’on lui ait retirée des mains. Le reste suit également le schéma classique du bon thriller de serial-killer sombre et poisseux, avec visite de boîtes de nuit glauques et de ruelles sordides à la clé. Mais Gage va surprendre en intégrant un élément neuf et original dans son récit - à ne pas révéler bien évidemment - qui va interpeller et nous conduire dans des endroits bien étranges, à condition bien sûr d’adhérer à cette histoire bien ficelée tendance fantastique. Quant au polar pris dans son ensemble, il ne souffre d’aucun défaut : l’histoire est intéressante sans être trop complexe, les rebondissements nombreux et astucieux (le final est dantesque), les personnages profonds, les dialogues prenants et limpides. Amateurs de thrillers noirs, vous ne pouvez qu’y prendre du plaisir !

Et comme si cela ne suffisait pas, c’est le trop rare Chris Samnee qui se charge de la partie graphique. Ce grand dessinateur (que vous pouvez retrouver en vf dans Capote in Kansas, paru aux éditions Akiléos) use et abuse d’aplats de noirs et d’ombres en tout genre, incluant parfaitement son style réaliste - et même presque photo réaliste - dans l’ambiance du récit. On pourrait presque sentir l’odeur des rues et métros de New York ! De plus, son trait légèrement tremblant et nerveux renforce la sensation de mal-être qui s’empare des planches, et la narration est aussi efficace lors des scènes d’actions nerveuses que lors des simples échanges de dialogues. Cet immense artiste injustement méconnu livre un travail tout bonnement impeccable.

En somme, un polar pur jus, traditionnel dans sa forme mais novateur sur le fond, doté d’un graphisme à couper le souffle. A prendre sans hésiter.

Derniers commentaires

You are here: Vertigo Zone 10
icone_rss