Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Undercover Genie

Auteur
  Kyle Baker
Date de parution
  Juillet 2003
Prix
  14.95 $
Nombre de pages
  128
Episodes VO
  Undercover Genie
Correspondance VF
  Pas de vf à ce jour

 


Eisner Award-winning cartoonist Kyle Baker takes readers on a tour of his fertile imagination in this visual and verbal delight for newcomers and old fans alike.
Undercover Genie : The irreverent conjurings of an illustrative Aladdin unleashes the artist's uniquely skewed observations on the pitfalls of relationships, the absurdity of cultural assimilation, the strange ways of men and women, the adventures of God, and Ghost Chimp, M.D., along of illustrations, gags and just plain loopy fun !
So what are you waiting for ? Be a man and check it out !


Pot Pourri

Undercover Genie, c'est qui ? C'est quoi ? C'est qui plutôt, puisque cet Undercover Genie n'est rien d'autre que Kyle Baker, avant qu'il n'accède à la reconnaissance grâce à, surtout, Why I hate Saturn. Cet album est donc un recueil comprenant une sélection des différents travaux de Kyle Baker, qui datent tous d'une dizaine d'année au moins, et qui ont été publiés dans des journaux, des magazines classiques, des magazines de bande dessinée... Un grosse centaine de pages composée, pèle-mêle, de pubs, de caricatures, et bien sûr heureusement de bandes dessinées, le tout en noir et blanc et grand format.

Certaines bandes dessinée annoncent déjà Why I hate Saturn, avec cette maîtrise du dialogue et ces personnages branchés typiquement new-yorkais, d'autres pastichent les bandes dessinées des années 50, avec cette morale à la fin de l'histoire, mais on a également droit à des histoires drôles très axées humour noir ou encore humour plus spirituel, glacé. Kyle Baker apparait d'emblée comme un artiste complet, au sens du phrasé indéniable et à l'humour très fin et omniprésent. Il teste tout, s'essaye à tous les genres (on a même droit à des poèmes !), que ce soit, comme dit précédemment, sur la structure de la bande dessinée, sur le scénario, mais également sur les dessins.

Et, pour ne pas changer, Kyle Baker s'essaye également à tout les styles de dessins, avec une préférence (ou même plutôt une excellence) dans tout ce qui est la caricature, l'exagération. Tout ce qui annonce déjà Plastic Man. Mais l'homme sait également montrer un style plus réaliste quand il le faut, plus tremblotant par moments, rendant hommage à ses classiques quelquefois. Là encore, Baker sait s'adapter à son sujet, tout en conservant sa patte très facilement identifiable.

En bref, un album à réserver aux fans de Kyle Baker qui souhaitent prolonger un peu plus l'expérience avec un vrai auteur complet comme on en fait peu.

 

 

Derniers commentaires

You are here: Vertigo Undercover Genie
icone_rss