Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Transmetropolitan t.3

Auteur
 Warren Ellis (scénario), Darick Robertson (dessin) 
Editeur (Collection)
 Panini (Vertigo Big Book)
Date de parution
 Novembre 2008
Prix
 29.00 €
Nombre de pages
 272
Episodes VO
 Transmetropolitan #25-36

 


Spider Jerusalem est un journaliste d'investigation à la fois adulé et férocement méprisé, tout autant par l'élite richissime de la ville que par la populace désœuvrée qui hante ses rues. Dans une cité où l'on peut tout acheter, voler ou fabriquer, la vérité est une denrée rare. Mais Jerusalem est le seul homme décidé à la maintenir sur le marché, quel qu'en soit le prix, alors qu'il est cette fois confronté à la corruption de la police. Spider poursuit sa quête pour mettre à jour les injustices de la société, et concentre son attention sur ceux qui ont juré de servir et de protéger. Mais s'il l'ignorait encore, il va découvrir que l'attachement à la vérité peut avoir un coût physique élevé quand on s'attaque à la police anti-émeute. Et ça n'est que le début d'une piste que Jerusalem et ses assistantes, armés seulement de drogues, d'alcool et de paranoïa, vont remonter pour découvrir l'ignoble vérité derrière la campagne du président nouvellement élu.

Le Sourire l'est beaucoup moins

Troisième Big Book consacré à Transmetropolitan chez Panini, la série culte de Warren Ellis et Darick Robertson. L'album comprend encore une fois 12 épisodes, et malheureusement, vue la qualité de l'ensemble, passe bien trop vite...

Transmetropolitan, c'est l'histoire de Spider Jerusalem, journaliste dans une ville futuriste trash : une ville, ou plutôt un monde ou règnent le sexe, la violence, la déviance, la corruption, un monde où tous nos travers sont amplifiés jusqu'à la déformation.

Mais pour autant, les scénarios de Warren Ellis sont férocement d'actualité malgré, pour ce Big Book, leurs bientôt dix ans d'âge. Et tout le monde en prend pour son grade : la police, l'Église, l'État, la masse populaire, le journalisme... Néanmoins, le scénario très intelligent et divertissant de Warren Ellis vaut surtout pour sa maîtrise des dialogues et son humour grinçant : corrosifs, trash, très vulgaires, mordants, les dialogues de Spider Jerusalem font partie des rares écrits sur lesquels je rigole vraiment...

Et Ellis arrive à nous tenir 12 épisodes à la suite sans nous ennuyer une seconde, soit avec des sagas de quelques épisodes, souvent dues aux enquêtes de Spider Jerusalem pour rétablir la vérité, ou alors avec des épisodes qui se suffisent à eux-mêmes, comme un récit composé uniquement des pensées de Spider tandis qu'il se ballade en ville, un récit où on est propulsé à la place d'un journaliste qui interviewe ce même Spider, ou encore un récit ou Spider délire, récit dessiné en partie par, excusez du peu : Lea Hernandez, Kieron Dwyer (Remains), Bryan Hitch (Ultimates, The Authority), Frank Quitely (WE3, The Authority, New X-Men) et Eduardo Risso (100 Bullets). Mais Warren Ellis n'oublie pas pour autant ses autres personnages, et on aura également droit à un épisode centré sur ses deux "Sordides Assistantes" comme Spider aime à les appeler. Et, malgré l'indépendance de la plupart des récits, ceux-ci sont toujours bercés par un fil conducteur, certes ténu mais toujours présent.
L'humour ravageur et trash de Transmetropolitan n'enlève cependant rien au fait qu'il s'agit vraiment de récits intelligents et prenants qui amènent à réfléchir tant ils se rapprochent de certains faits d'actualité.

Sur les dessins, Darick Robertson (The Boys, The Punisher, Fury) produit peut-être là ce qu'il a fait de meilleur et arrive à rendre palpable chaque recoin de rue, chaque ruelle sordide et sale de cette ville futuriste totalement décalée. Il apporte, de plus, une vraie dimension aux personnages grâce à des expressions faciales détaillées et nombreuses, et gère comme un pro tout ce qu'il a à illustrer (combats, décors, personnages), rehaussé grâce à une excellente gestion de cases et un storytelling très efficace s'il n'est pas spécialement original.

En bref, Transmetropolitan est réellement un must have de la gamme Vertigo : si vous n'avez que quelques titres à choisir dans le tas, Transmetropolitan doit obligatoirement en faire partie. Un titre qui, en 10 ans, n'a pas perdu un poil de son mordant.

Spider contre les méchants

Retour dans la Ville en compagnie de Spider Jerusalem, le journaliste déjanté sorti tout droit de l'esprit de Warren Ellis. A chaque fois, c'est toujours un pur bonheur, et ce pavé ne déroge pas à la règle.

Spider repart encore une fois à la chasse à la vérité, contre la corruption ambiante qui gangrène le système dans lequel il vit. Mais, à force de fouiller là où il ne faut pas, il commence à se faire pas mal d'ennemis, notamment dans les milieux influents. Ajoutez à cela une notoriété grandissante, engendrant nombre de produits dérivés, et vous comprendrez le désarroi de notre homme.

Au scenario, Warren Ellis continue son génial n'importe quoi. En effet, ses histoires débordent d'idées qu'on croirait jetées en l'air, en attendant de voir comment elles retombent, mais qui se recoupent toutes à la fin. Et cet humour ! Cet humour british fait de non-sens complet, héritage des Monty Python, est un régal à lire. Vous ajoutez à cela des dialogues ciselés comme un mets étoilé, et vous aurez une des meilleures séries qu'il nous ait été donné de lire en VF.

Aux dessins, Darick Robertson s'éclate toujours autant, parsemant ses cases de gags et références en tous genres. Et, en plus, il a invité des amis pour des extraits de shows TV tirés du personnage de Jerusalem, ou de ses rêves. Et quand les invités s'appellent Kieron Dwyer (Acion Comics, Avengers, Captain America, ...), Lea Hernandez (Killer Princesses), Bryan Hitch (The Authority, The Ultimates, FF, ...) et Frank Quitely (The Authority, X Men, We3, ...), et qu'ils s'éclatent comme jamais, on prend et on se régale !

Je regrette assez souvent que cette série ne soit pas mensuelle, quel pied ce serait d'avoir régulièrement notre dose de Transmet. Du Warren Ellis à son top, ça ne se refuse pas !

Derniers commentaires

  • Y The Last Man t.10
    Hello, Neat post. There's a problem with your site in internet explorer, wo... Suite...
    21/05/17 - 06h33
    Par Guest
  • Policier puis fantastique.
    Hello, Neat post. There's an issue along with your site in internet explore... Suite...
    14/05/17 - 16h14
    Par Guest
  • Glossaire
    This page really has all of the information I wanted concerning this subjec... Suite...
    04/05/17 - 05h14
    Par Guest
  • Glossaire
    I love your blog.. very nice colors & theme. Did you make this website your... Suite...
    04/05/17 - 01h14
    Par Guest
  • Into The Negative Zone
    I see your page needs some fresh & unique articles. Writing manually is tim... Suite...
    30/04/17 - 18h58
    Par Guest
  • Callipygie ?
    Great goods from you, man. I have understand your stuff previous to and you... Suite...
    29/04/17 - 03h17
    Par Guest
You are here: Vertigo Transmetropolitan t.3 - Seul dans la Ville
icone_rss