Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Shade, The Changing Man - t.2

Auteur
Peter Milligan (scénario), Chris Bachalo (dessin)
Editeur (Collection)
Vertigo Comics
Date de parution
Décembre 2009
Prix
19.99 $
Nombre de pages
192
Episodes VO
Shade, The Changing Man #7-13
Correspondance VF
Inédit

 

This new, second volume collects SHADE THE CHANGING MAN #7-13 for the first time ever, as Shade and Kathy George continue their epic, mind-bending journey into the heartland of a nation on the trail of The American Scream.

Il n’y a pas besoin d’être fou pour lire ceci, mais ça aide…

Après avoir survécu à leur première rencontre avec la menace connue sous le nom d’American Scream, Shade et Kathy se voient transportés de New-York à San Francisco, où d’étranges manifestations psychotiques et psychédéliques menacent de défaire la structure de la réalité elle-même. Mais pendant qu’ils tentent de contenir l’expansion de cette folie, un terrifiant ennemi reprend des forces, se préparant à refaire surface…

Au dessin, Chris Bachalo continue de prouver qu’il est absolument la personne qu’il fallait pour donner vie à cet univers nonsensique et à la limite de la folie. Non seulement l’illustrateur possède un style comme nul autre et tout de suite reconnaissable, mais ce qui fait surtout la différence dans Shade, The Changing Man c’est ce storytelling qui sait se réinventer planche après planche. Chaque page tournée révèle une nouvelle idée dans les compositions, la forme des cases et leur enchevêtrement. Une narration expérimentale et novatrice mais qui reste malgré tout, et en tout temps, au service de l’histoire en sachant garder à l’idée que c’est tout de même là le plus important. On notera également le travail du fill-in artist Bill Jaaska pour le one-shot ‘‘Invasion Of The Normalcy Snatchers’’ qui, si il n’est pas dénué d’intérêt, n’arrive jamais à la cheville de celui de Bachalo. Pour la colorisation, les allergiques au style fin-eighties, début-nineties de Daniel Vozzo auront bien de la peine à apprécier ses aplats qui ont, il faut bien l’avouer, plutôt mal vieilli, mais en même temps ce serait dommage de s’interdire la redécouverte de cette série pour ce qui s’avère être au final un détail.

Au scénario, Peter Milligan explore l’esprit humain dans tout ce qu’il a de plus tordu et impalpable. Entre un voyage parmi les sans-abris oubliés par tout un chacun, un long détour dans l’univers baba-cool d’Arnold Major où tout n’est pas aussi rose qu’il n’y parait, un hommage au film Invasion Of The Body Snatcher, et pour finir un retour en force de l’ignoble Troy Genzer, le scénariste n’est pas en panne d’idées toutes plus folles les unes que les autres. Mais ce qui est sans aucun doute le plus intéressant dans Shade, The Changing Man, ce ne sont pas les scénarii en eux-mêmes, mais bel est bien le fond qu’ils contiennent. En effet, Milligan pose des questions pour lesquelles il n’a pas toujours nécessairement de réponses mais qui ont le mérite de remuer le lecteur, et en quelque sorte de le forcer à y apporter une réflexion, et ce même une fois l’ouvrage refermé. De part certains dialogues (‘‘…We create reality. And when things start changing in our heads, reality starts changing too…’’) ou au travers de certaines situations (Shade face à ses propres démons dans Edge Of Vision, #11-13), l’auteur britannique offre un superbe base propice à diverses interprétations selon qu’on ressent ces récits de telle ou telle façon. La marque des œuvres qui perdurent à travers les années.

En bref, avec la réédition en recueil d’un des premiers titres de son catalogue, Vertigo permet à toute une frange d’aficionados de la bande-dessinée de (re)découvrir une série d’une grande qualité qui ose transgresser les règles du genre. A ne pas manquer !

Derniers commentaires

You are here: Vertigo Shade, The Changing Man t.2 - Edge Of Vision
icone_rss