Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

t.7 - Rez Blues

Scalped t.7
Auteur(s) Jason Aaron (scénario), R.M. Guéra, Danijel Zezelj & Davide Furnò (dessin)
Editeur (collection)
Vertigo
Date de parution
1 Mars 2011
Prix 17.99 $
Nombre de pages
192
Episodes VO Scalped #35-42
Correspondance VF Inédit
scalped_t7

Organized crime and current Native American culture hit head-on in this brutal series as the lead characters inch closer and closer to the vices that could do them in for good.

Fifteen years ago, Dashiell “Dash” Bad Horse ran away from a life of poverty and hopelessness on the Prairie Rose Indian Reservation in search of something better. Now he’s come back home armed with nothing but a set of nunchucks, a hell-bent-for-leather attitude and one dark secret. He finds nothing much has changed on “The Rez” – short of a glimmering new casino run by a corrupt leader named Red Crow, and a once-proud people overcome by drugs and organized crime.

‘‘Touteuh la musiqueuh queuh j’aimeeeuuuhhh!!!’’

A la frontière de la réserve, un vieil homme et sa femme aimante vivent au rythme des saisons, mais ceci pourrait bientôt finir de manière explosive… Au casino, un gros bras a été envoyé pour faire le sale boulot de son chef, mais ce chien féroce cache un secret qu’il ne peut révéler… Dans la jungle du Vietnam un guerrier indien se retrouve à des milliers de kilomètres des siens. Mais pour retrouver l’homme qu’il veut tuer et la femme qu’il aime il va devoir revenir sur ses terres… Dans la réserve, deux âmes torturées par de mauvaises drogues, de vieux souvenirs et une nouvelle vie, s’entre-déchirent, mais aucune médecine ne peut guérir les pêchés de leurs pères… Le rythme de la vie dans la réserve est aussi familier qu’un bon vieux blues, et tout aussi noir, triste et sale…

Après un léger passage à vide (le très moyen ‘‘High Lonesome’’) puis un retour en force (le très bon ‘‘The Gnawing’’), Jason Aaron continue d’enfoncer le clou. Mais au lieu de faire directement suite à sa storyline principale, il décide ici de multiplier les points de vue non pas sur son histoire principale en particulier, mais plutôt sur la réserve et la vie quotidienne des amérindiens en général. Que cela soit par les yeux de ce couple âgé qui malgré les tourments continue de lutter, ou alors par le déni d’un tueur que sa nature refoulée rattrape, par les actes manqués du futur père de Dash Bad Horse, ou encore par les non-dits d’un couple n’arrivant pas à communiquer, le scénariste fait mouche. Alors que souvent les one-shot ou même récits courts en quelques épisodes sont là pour boucher les trous dans les séries ongoing, ici on sent clairement que ces briques, qui peuvent paraitre certes minuscules en comparaison d’autres arcs narratifs, contribuent grandement à la solidification de l’édifice ‘‘Scalped’’. De part le fond (par exemple le choix des sujets traités, tel que l’homosexualité chez les natifs américains), et la forme (la fantastique leçon scénaristique qu’est ‘‘Unwanted’’ où les silences en disent bien plus long que les bulles), Jason Aaron fait une fois de plus mouche et ne nous donne qu’une seule et unique envie : lire la suite, et vite !

Aux graphismes on retrouve 3 artistes déjà rencontrés dans les pages de ‘‘Scalped’’. On passera vite sur le cas Davide Furnò (‘‘A Fine Action Of An Honorable And Catholic Spaniard’’), encore une fois décevant et franchement pas à la hauteur de ses deux comparses (que de mollesse dans le trait, que de statisme dans la mise en page… M’enfin !). Evidemment, R.M. Guéra quant à lui se réserve la part du lion , c'est à dire deux histoires complètes (‘‘Family Tradition’’ et l’excellent arc ‘‘Unwanted’’) où l’on retrouve toute la puissance, le dynamise et la beauté auxquels l’illustrateur nous a habitué jusqu’à présent. Mais de l’avis de votre humble serviteur, et bien que n’étant qu'un ‘‘simple’’ fill-in artist, c’est l’excellent Danijel Zezelj (le très beau one-shot ‘‘Listening To The Earth Turn’’) qui bouleversera le plus les lecteurs par l’image, arrivant presque à détrôner Guéra. Ce trait si rugueux, ces agencement de cases alambiquées, le tout toujours au service du récit. Simplement beau et touchant.

En conclusion, avec plus d’une quarantaine d’épisodes au compteur, la série de Jason Aaron et R.M. Guéra passe aisément d’un statut de titre ‘‘découverte’’ à celui d’une série établie : un must-read !

Derniers commentaires

You are here: Vertigo Scalped t.7 - Rez Blues
icone_rss