Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Hellblazer - Rare Cuts

Auteur
 Jamie Delano, Grant Morrison & Garth Ennis (scénario), David Lloyd, Sean Philips, Richard Piers Rayner & Mark Buckingham (dessin)
Editeur (Collection)
 Vertigo Comics
Date de parution
 Février 2005
Prix
 14.99 $
Nombre de pages
 160
Episodes VO
 Hellblazer #11, #25-26, #35, #56, #84; Vertigo Secret Files : Hellblazer #1
Correspondance VF
 Inédit

 

To help celebrate the release of the Warner Bros. Pictures film Constantine in theaters in February, this January sees the release of this special trade paperback collection showcasing this enduring icon of horror and magic! RARE CUTS is a treat for longtime readers and newcomers alike, assembling six issues of JOHN CONSTANTINE: HELLBLAZER that have never before been collected. Created by some of the most popular and critically acclaimed writers and artists in comics, the issues featured include: #11, which relates the horrifying events of Newcastle, 1978, that ended with an innocent girl's soul condemned to Hell and Constantine confined to an asylum; #25-26, in which new weapons testing goes awry and looses terrible psychic impulses upon a dying northern town; #35, which tells a tale of Constantine's roughand - tumble childhood and the beginnings of his unique skills; #56, an object lesson in the perils of narcissism and doing deals with demons; and #84, which reveals the origin of Constantine's friendship with his best mate Chas. Also included in this trade paperback are informative pages from VERTIGO Secret Files: HELLBLAZER #1.

Une clope, une Guiness, un comic-book…

De son enfance ingrate à sa vie de citadin londonien en passant par les catastrophiques événements de Newcastle, John Constantine à vécu des aventures terrifiantes…

Sorte de compilation d'inédits en TPB (ou presque…), ce Rare Cuts contient quelques épisodes de la série Hellblazer se déroulant à diverses époques et écrits par différents auteurs. En fin de volume, on trouve également deux bonus intéressants : une généalogie de John Constantine de 1963 à 2004, et un plan commenté de Londres avec les différents quartiers où John traine ses guêtres.

Pour ce qui est de la bande-dessinée, le recueil débute avec Newcastle : A Taste Of Things To Come (#11, Delano & Rayner), pierre angulaire de la série si l'en est, et qui va définir le côté sombre de John Constantine. Pour plus d'informations sur cette histoire, vous pouvez vous référez à la critique du TPB The Devil You Know, l'épisode y étant également présent.

On poursuit avec Early Warning (#25) et How I Learned To Love The Bomb (#26), tous deux scénarisés par un Grant Morrison à l'époque encore en charge d'Animal Man. L'écossais s'approprie bien John Constantine pour le projeter dans la furie collective qui assaille le petit village perdu de Thursdyke durant son carnaval. Tout cela est superbement mis en image par un David Lloyd, comme souvent très en forme, et qui produit des planches d'une noirceur toute charbonneuse, en totale adéquation avec l'ambiance délétère du récit.

Petit flash-back dans la jeunesse du magicien avec Dead-Boy's Heart (#35). Ecrit par Jamie Delano, cet épisode permet de développer le personnage de Constantine par son enfance et les rapports qu'il entretenait alors avec les gens : sa sœur, une bande de gros-bras décérébrés, sa tante abusée par son mari. Elevé par cette dernière, le petit John va faire sa première rencontre avec la magie, faisant une découverte macabre… Aux dessins, c'est un Sean Phillips peu expérimenté qui tient les crayons. Si son style n'est pas encore sûr comme c'est le cas aujourd'hui, on perçoit déjà ce qui va faire de lui un grand dessinateur.

L'avant-dernier épisode, This Is The Diary Of Danny Drake (#56), voit Constantine tenter d'aider un pauvre hère piégé par un démon à qui il a vendu son âme. Jusqu'à ce que John se rende compte qu'il a été floué… On retrouve David Lloyd au dessin, avec son trait toujours autant précis et des compositions de pages qui appuient les instants de folie au bon moment. Au scénario, Garth Ennis nous montre un John Constantine prêt à aider lorsqu'il s'agit de barrer la route aux entités démoniaques, mais qu'il ne faut pas prendre pour un con non plus… Déjà intéressante au début, l'histoire le devient encore plus lorsqu'elle fait un parallèle avec les actes commis par l'antihéros à Newcastle.

Finalement, le recueil se termine sur In Another Part Of Hell (#84), un récit où Jamie Delano fait retourner Constantine chez son vieux pote Chas. C'est alors qu'il se souvient de ses jeunes années, quand il créchait chez son meilleur ami et sa mère, un bien drôle de personnage… Si l'histoire est plutôt anecdotique, la partie graphique réalisée par un Sean Phillips déjà plus mature vaut, quant à elle, tout à fait son pesant de cacahouètes…

Ce Rare Cuts se révèle être une parfaite introduction au personnage de John Constantine et à son univers, avec de très bonnes histoires indépendantes (et qui ne nécessitent aucune connaissance spécifique sur la série) écrites par des auteurs de talent… A déguster avec une bonne Guinness bien fraîche !

Derniers commentaires

  • Y The Last Man t.10
    Hello, Neat post. There's a problem with your site in internet explorer, wo... Suite...
    21/05/17 - 06h33
    Par Guest
  • Policier puis fantastique.
    Hello, Neat post. There's an issue along with your site in internet explore... Suite...
    14/05/17 - 16h14
    Par Guest
  • Glossaire
    This page really has all of the information I wanted concerning this subjec... Suite...
    04/05/17 - 05h14
    Par Guest
  • Glossaire
    I love your blog.. very nice colors & theme. Did you make this website your... Suite...
    04/05/17 - 01h14
    Par Guest
  • Into The Negative Zone
    I see your page needs some fresh & unique articles. Writing manually is tim... Suite...
    30/04/17 - 18h58
    Par Guest
  • Callipygie ?
    Great goods from you, man. I have understand your stuff previous to and you... Suite...
    29/04/17 - 03h17
    Par Guest
You are here: Vertigo Hellblazer Hellblazer vol.1 Rare Cuts
icone_rss