Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Fables t.3

 

Auteur
 Bill Willingham (scénario), Mark Buckingham, Bryan Talbot, Ian Médina, Linda Medley (dessins) 
Editeur (Collection)
 Panini (100% Vertigo)
Date de parution
 12 jullet 2007
Prix
 17.50 €
Nombre de pages
 192 pages
Episodes VO
 Fables #11-18

 


 

C'est l'histoire pétillante et surprenante de personnages de contes mais oubliez les récits sirupeux racontés avant l’heure de dormir. Bigby Wolf essaie de séduire Blanche-Neige, le Prince Charmant (qui a divorcé de Blanche-Neige, de la Princesse Rose et de Cendrillon) défie le perfide Barbe Bleue en duel, et Boucle d'Or est en cavale suite aux événements d'“Animal Farm”. Un bon coup de balai sur les idées reçues et l'inconscient collectif ! 

Romance noire

Bill Willingham au scénario et Mark Buckingham, aidé par Bryan Talbot, Ian Médina, Linda Medley font mentir la formule consacrée selon laquelle « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

Panini nous livre 8 nouveaux chapitres de "Fables" en un seul volume. Après une mise en bouche sur les talents d’arnaqueurs de Jack, descendu de son haricot magique pour copuler avec une riche jeune fille sudiste moribonde bientôt entourée de vaches, porcs et poules zombies, puis une savante mais scabreuse manipulation destinée à calmer les ardeurs d’un journaliste trop curieux obsédé par les vampires, ce troisième tome nous convie à une superbe histoire d’amour bucolique en 4 parties nous présentant les joies du camping sous leur meilleur jour, tant que la rancune et un fusil à lunette ne s’en mêlent pas.

Difficile d’en dire plus sans vous gâcher le plaisir de la lecture. Le décalage est de rigueur, et, entre humour noir et véritable histoire d’amour forcément contrariée, les prestigieux protagonistes de cette série et les sombres péripéties qu’ils doivent surmonter sur fond de rivalité politique et de guerre de pouvoir sont des plus fascinants. Le tandem Bigby et Blanche-Neige est un couple à la Bonnie and Clyde des plus charismatiques et romantiques qu’il m’ait été donné de voir… le loup qui est en moi ne peut que s’émouvoir de tant de tendresse animale !

Les artistes associés à cet iconoclaste projet livrent, chacun dans leur style, de superbes planches classiques et élégantes qui ne répugnent cependant pas à faire couler l’hémoglobine, et renforcent encore le plaisir d’explorer ces contes pour adultes à la rencontre d’un peuple en exil en perte de repère. Notre triste monde a-t-il perverti ces êtres féériques ou n’ont-ils été, de tous temps, que le reflet édulcoré de nos perversions et mesquineries animales ? Cette romance est en tout cas une once d’espoir dans un monde de brute.

Fables et autres histoires

4 histoires dans ce recueil. 2 one-shots (les premier et dernier épisode) encadrent 2 histoires de, respectivement, 2 et 4 épisodes. Un volume bien épais, donc, mais, hélas, plus cher aussi. Dommage que Panini impacte la pagination de ses ouvrages sur leur prix quand elle augmente, mais pas à la baisse quand elle diminue (voir certains Deluxe comme Secret War ou House of M).

Dans ce recueil, le maître-mot est : intimisme. Intimisme des récits, des situations, des règlements de compte, des face à face, etc ...

Le premier épisode, un one-shot, donc, nous conte un épisode de la vie de Jack de Tous les Contes, du temps de la guerre de Sécession. Sympa, fun, mais pas indispensable pour la compréhension de l'Histoire (avec un gran H, vous l'aurez noté). A moins que cela le devienne plus tard ... Seuls  intérêts de cet épisode : nous montrer à quel point Jack, en toutes circonstances, est un loser pathétique et, surtout, les dessin du trop rare Bryan Talbot.

Le point commun de ce one-shot avec la 2ème histoire, est le réalisme de leur situation, relevée, d'ailleurs, par les dessins, de Talbot, donc, pour le premier,et de Lan Medina, de retour sur la série pour ces 2 épisodes. On notera, tout de même, une différence entre ses dessins, dans cet ouvrage, et ceux dont il nous avait gratifiés dans le premier tome. En effet, l'encrage, dans ce recueil, est plus subtil, et, surtout, les couleurs sont l'oeuvre de l'artiste habituel, maintenant, Daniel Vozzo, et sont plus chaleureux que celles de Sherylin Van Valkenburg dans le premier tome. L'histoire, elle, nous conte une infiltration, effectuée par un groupe plutôt hétéroclite de Fables, dans une ambiance très Oceanesque (mais pas Billy, hein, Danny ...).

Ensuite, on part en virée dans les bois avec Blanche Neige et le Grand Méchant Loup., dessinée par l'artiste habituel, le plus romantique Mark Buckhingham. Rassurez vous, on ne rejoue pas l'histoire, et on ne se rend pas chez Mère-Grand, mais on suit les 2 protagonistes dans leur course pour semer un autre personnage bien connu qui veut leur mort. Révélations et rapprochement en perspective. En parallèle, 2 autres personnages règlent leur compte, et pas devant un verre de bière ...

Le dernier épisode est plus féérique, puisqu'il met en scène Bigby racontant à Mange-mouches (le Prince transformé en crapaud) une histoire fantastique mettant en scène un lilliputien, luttant pour la survie de son espèce, ni plus ni moins. La mise en images est l'oeuvre de Linda Medley, dont le trait aérien, presque magique, rend merveilleusement hommage à la féérie de l'histoire.

Du grand art que ce recueil, graphiquement fabuleux, malgré l'apport de 4 dessinateurs et 4 encreurs différents, mais d'une homogénéité et d'une qualité peu égalés dans la production actuelle. Ne passez pas à côté de Fables. Et faites en profiter votre entourage.

Derniers commentaires

You are here: Vertigo Fables t.3 - Romance
icone_rss