Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Doom Patrol vol.2, t.5

 

Auteur
 Grant Morrison (scénario), Richard Case (dessin) 
Editeur (Collection)
 DC (Vertigo)
Date de parution
 Janvier 2007
Prix
 19,99 $
Nombre de pages
 208
Episodes VO
 Doom Patrol #51-57
Correspondance VF
 Inédit



 
The collection of comics savant Grant Morrison's legendary run on DOOM PATROL continues in this fifth trade paperback volume reprinting issues #51-57. Featuring the final fate of the Brotherhood of Dada and the rise of the unstoppable Candlemaker, DOOM PATROL VOL. 5 also includes the delightful Jack Kirby tribute issue "And Men Shall Call Him -- HERO!" as well as a new cover by the incomparable Brian Bolland.

Vote for Nobody!

Tandis que Mr. Nobody, toujours accompagné par ses comparses dadaïstes, se lance dans la course à la présidence américaine, l'équipe de super-héros la plus déjantée qui soit est à deux doigts d'imploser : Crazy Jane explore son terrible passé, Rebis commence à comprendre qui elle/il est vraiment et Dorothy est effrayée par de terribles pouvoirs qu'elle maîtrise à peine. La Doom Patrol est en crise !

Avec ce 5ème TPB, Morrison change quelque peu la donne. Au lieu de d'emmener une fois de plus ces drôles de héros dans des aventures improbables, il fait le choix de déstabiliser l'équipe pour mieux pouvoir l'ausculter. Bien sur, le recueil réserve sa dose habituelle de bizarrerie souvent traitée avec beaucoup d'humour (les slogans " Nobody for President / Vote for Nobody " lors de la tournée électorale de The Brotherhood of Dada), mais les moments forts se trouvent plutôt dans les épisodes centrés sur des personnages principaux en pleine crise existentielle. Ainsi, en analysant Crazy Jane, Rebis puis finalement Dorothy, l'auteur écossais donne un côté plus intimiste à sa série. L'épisode centré sur Rebis (#54 - Aenigma Regis) est en ce sens remarquable car il synthétise toute l'exubérance et la culture du scénariste tout en se concentrant sur le développement d'un des personnages les plus intéressant de l'équipe. I vote for Morrison !

Toujours fidèle au poste, Richard Case propose un travail qui, bien que loin d'être original, reste efficace et agréable à regarder. Le graphisme est ici au service de l'histoire et il n'y a pas de place pour de l'esbroufe inutile. On notera toutefois une tentative de rajeunissement d'un style qui paraissait jusqu'alors relativement daté via de légers changements dans la façon de dessiner de l'artiste. Pour ce qui est de la colorisation, Daniel Vozzo n'arrive toujours pas à faire prendre la sauce et offre un travail des plus banal… Vraiment dommage !

A noter que pour "And men Shall Call Him - Hero!", (episode #53), Case cède sa place à Ken Steacy qui (avec l'aide complice de Morrison) rend ici un véritable hommage à l'univers de Jack Kirby. Lors d'un rêve de Danny The Street, le lecteur est ainsi transporté dans un monde fantasmagorique où une menace cosmique du nom de Celestius (tiens, ça me rappelle quelque chose…) est balayée par une Doom Patrol ressemblant fort à une version dégénérée des Fantastic Four… Un pur délice !

Ce 5ème recueil, en s'axant plus sur les personnages, amène du renouveau à la série et on se réjouit de pouvoir lire la suite (et fin) du run de Morrison dans le 6ème TPB.

Derniers commentaires

You are here: Vertigo Doom Patrol vol.2 t.5 - Magic Bus
icone_rss