Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Doom Patrol vol.2, t.4

 

Auteur
 Grant Morrison (scénario), Richard Case (dessin) 
Editeur (Collection)
 DC (Vertigo)
Date de parution
 Août 2006
Prix
 19,99 $
Nombre de pages
 256
Episodes VO
 Doom Patrol #42-50
Correspondance VF
 Inédit



 
A new chapter begins for the World's Strangest Heroes with MUSCLEBOUND, collecting issues #42-50 of the surreal series written by Grant Morrison. Revealing the secret origin of Flex Mentallo and the terrifying secret beneath the Pentagon, MUSCLEBOUND also features the subtle menace of the Beard Hunter and more!

Musclé!

Et les folles aventures de la Doom Patrol continuent…

Dans ce recueil, en plus du pilier Richard Case dont le style ne subit toujours pas de changements marquants, nous retrouvons aux dessins, et en vrac :

-Mike Dringenberg pour le #42 (qui a officié sur plusieurs numéros du chef d'œuvre de Neil Gaiman : Sandman), avec un style comportant beaucoup de traits d'ombrages pour un épisode centré sur Flex Mentallo et ses origines. Correspond bien à l'identité graphique de la série.

-Steve Yeowell pour le #43 (dessinateur, entre autres, d'Invisibles). Traits larges et gras (trop ?) qui rendent le tout moins agréable à l'œil (en plus, le bonhomme encre lui-même, donc pas d'excuse). Pas des plus réussi, vraiment dommage.

-Vince Giarrano pour le #45 (Manhunter, Batman: Shadow Of The Bat), dans un épisode drôlatique (The Bear Hunter, un maniaque glabre, veut raser la barbe de Niles Cauder, le cerveau de l'équipe...) mis en valeur par une mise en scène assez réussie.

-Et enfin Jamie Hewlett (Tank Girl, et accessoirement le bassiste de Gorillaz) et Rian Hughes (Tales From Beyond Science) pour quelques pages du  #50, numéro anniversaire mythique s'il en est ! On y voit, le retour des pires ennemis de nos (anti-)héros, le New New New Brotherhood Of Dada dans un épisode sous le signe du L.S.D (et de la bicyclette de Albert Hofmann…) qui laisse champ libre à pléthore de délires graphiques…
 

Pour ce qui est du Grand Architecte de la série, Grant Morrison, on peut dire qu'il maintient un niveau d'écriture de qualité. Tout en continuant à nous offrir des histoires toutes plus tarées les unes que les autres,  le scénariste continue à épater par les différents niveaux de lecture qu'il nous propose … Que cela soit l'arc où Flex Mentallo essaie d'arrondir le Pentagone par la flexion de ses muscles (sic !), et où accessoirement on retrouve avec plaisir les Men From N.O.W.H.E.R.E (mais les vrais cette fois !), ou alors la rencontre entre Satan, The Sex Men et une des personnalités très hot de Crazy Jane, toutes ses histoires nous procurent une bonne dose de dialogues aux petits oignons et de réflexions sur le monde moderne qui nous entoure.

Un pur régal !
 

Derniers commentaires

You are here: Vertigo Doom Patrol vol.2 t.4 - Musclebound
icone_rss