Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

DMZ t.1 : Sur le Terrain

Auteur
   Brian Wood (scénario), Riccardo Burchielli (dessin) 
Editeur (Collection)
   Panini Comics (100% Vertigo)
Date de parution
    Mai 2007
Prix
   13€
Nombre de pages
   120
Episodes VO
   DMZ #1-5

 


Embourbé dans des guerres à travers le monde qui mobilisent son armée et sa garde nationale, le gouvernement américain a commis l’erreur de négliger la menace que constituent les milices anti-gouvernementales, à l’intérieur des États-Unis.
L’Amérique moyenne se soulève et déclenche une seconde guerre civile qui s’arrête sur la ligne de front de Manhattan : la DMZ. Matty Roth, un photographe stagiaire un peu naïf, va en devenir le correspondant bien malgré lui.


DeMilitarized Zone

Essai de DMZ avec ce premier tome. Pour rappel, DMZ fait partie des toutes récentes séries Vertigo dont on entend beaucoup de bien en ce moment (avec The Exterminators, Scalped ou encore Loveless). En tout cas le pitch a le mérite d'être original : pris dans une foultitude de conflits internationaux, l'Amérique a progressivement délaissé ses habitants et le mécontentement grandissant d'américains a abouti à une seconde Guerre Civile, entre les Etats-Unis et ce qu'on appelle les Etats Libres, menés par des milices anti-gouvernementales. Et nous suivons dans ce récit Matty Roth, pris malgré lui au piège à Manhattan, ligne de front et zone démilitarisée entre les deux camps rivaux, où règne une ambiance post-apocalyptique entre les survivants, les groupes rebelles, les armées, bref notre ami va souvent avoir très chaud dans ce récit.

C'est, chose étonnante, Brian Wood qui se charge du scénario ET des couvertures, puisqu'il s'agit d'un très bon illustrateur dont on peut par exemple voir le travail sur les couvertures de Global Frequency de Warren Ellis. Et le moins que l'on puisse dire est qu'il se débrouille très bien également quant il s'agit du scénario. Un scénario qui file à cent à l'heure et où chaque épisode nous montre une facette différente de cette DMZ (zone démilitarisée en anglais, d'ou le titre de la série), où chaque personne lutte à sa façon pour essayer tant bien que mal de survivre dans ce chaos total. Un récit prenant, saupoudré de scènes chocs par moments et surtout d'une grosse dose d'action et qui se lit très bien, même s'il manque quand même une profondeur au récit pour l'approcher de l'excellence, et peut-être aussi un réalisme qu'on a du mal à trouver ici : certes l'histoire est très intéressante et cohérente, mais notre héros semble avoir définitivement beaucoup trop de chance pour qu'on y croie vraiment.

Sur les dessins, c'est l'italien Riccardo Burchielli qui s'y colle : trait précis et fouillé mais pourtant loin d'être académique, dessin très dynamique, scènes qui regorgent de détails pour arriver à s'approcher au plus près de cette sale guerre, Burchielli est vraiment un doué du dessin et se fait réellement plaisir sur le scénario de Brian Wood, même s'il pèche quelquefois lors des scènes d'actions. En même temps, vu le travail phénoménal que lui demande le scénariste, il s'en sort avec de sacrés honneurs.

En bref, décidément Vertigo nous abreuve de séries originales et captivantes, toutes aussi bonnes les unes que les autres. DMZ ne déroge pas à la règle.

Derniers commentaires

You are here: Vertigo DMZ t.1 : Sur le Terrain
icone_rss