Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Animal Man t.2 - Origin Of The Species

 

Auteur
 Grant Morrison (scénario), Chas Truog & Tom Grummett (dessin) 
Editeur (Collection)
 DC (Vertigo)
Date de parution
 Juillet 2002
Prix
 19,99 $
Nombre de pages
 224
Episodes VO
 Animal Man #10-17 & Secret Origin #39
Correspondance VF
 Inédit

 

 

The second collection of Grant Morrison's groundbreaking run on ANIMAL MAN reprints issues #10-17, plus the 19-page story from SECRET ORIGINS #39, this volume shows Animal Man moving more and more deeply into the cause of animal rights. But something else is going on beyond his burgeoning radicalism. Strange visions of aliens, people disappearing into strange pencil-like drawings, and hints of a terrible Crisis lurk around the edges of reality. For more information, see the feature article.

Struggle. Adapt. Evolve.

Tandis que Buddy Baker continue de sauver le monde sous le costume d'Animal Man, l'ombre d'une crise d'identité se fait percevoir. Une crise qui menace sa propre vie, sa famille, mais aussi toutes les fondations de sa réalité…

Fidèles aux postes de dessinateurs, Chas Truog et Tom Grummett sont les artistes attitrés de la série. Avec notamment la participation de Doug Hazlewood à l'encrage, ils continuent dans la même veine que précédemment. Malheureusement, et comme constaté lors de la lecture du recueil précédent, la partie graphique n'est franchement pas remarquable. C'est plutôt quelconque, voire même fade par moments. De plus, la colorisation outrancière de la fin des années 80 n'aide vraiment à faire passer la pilule... Reste malgré tout une maigre compensation, Brian Bolland est toujours en charge des couvertures, et c'est foutrement beau !

Concernant le scénario, la qualité est toute autre. Grant Morrison suit 2 lignes directrices : d'une part les épisodes ''engagés'', et d'autre part la trame entamée sur The Coyote Gospel (TPB 1, #5) où l'auteur s'amuse avec le médium bande-dessinée.

Les épisodes orientés écologie et politique ne sont franchement pas ce que Morrison a pu produire de meilleur à ce jour. Le ton un peu trop premier degré et les tirades en forme de slogans donnent en effet parfois l'impression d'être face à un discours sentencieux et déclamatoire. On dirait presque un condensé de la pensée philosophique de Peter Singer remaniée à l'égard d'enfants de 10 ans. Cependant, il faut tout de même laisser une chose à l'auteur, ces épisodes ont le mérite d'exister et de porter à la connaissance du grand public un courant souvent mal connu : le végétarisme, et plus globalement l'antispécisme. Mais revenons aux comics…

S'il faut lire Animal Man, c'est bien sûr pour l'intrigue lancée depuis le premier tome dans laquelle Grant Morrison joue avec le 9ième Art. Faisant exploser les codes de la bande dessinée, le scénariste écossais prend le lecteur à rebrousse-poil et s'amuse à détruire petit à petit tous ses repères. Entre une continuité changeante et divers niveaux de perception du réel l'auteur triture ses créations et leurs impose une notion en forme de triste vérité : ils ne sont que de vulgaires marionnettes. Au final, Morrison prend un malin plaisir à nous désarçonner (tout comme son héros d'ailleurs) pour mieux nous étonner par son imagination et sa vision globale du monde des comics.

Une série visuellement pauvre, mais diablement intéressante par la réflexion qu'elle fait naître chez le lecteur envers le médium bande dessinée.

Derniers commentaires

You are here: Vertigo Animal Man t.2 - Origin Of The Species
icone_rss