Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

American Virgin t.1

Auteur
 Steven T. Seagle (scénario), Becky Cloonan (dessin)
Editeur (Collection)
 Panini (100% Vertigo)
Date de parution
 Mai 2008
Prix
 11.00 €
Nombre de pages
 96
Episodes VO
 American Virgin #1-4

 


La collection 100% VERTIGO accueille une nouvelle série. American Virgin a pour personnage principal Adam Chamberlain, un jeune prêcheur catholique, fer de lance du mouvement d’abstinence sexuel avant le mariage. Il est lui-même extrêmement fier de sa propre virginité, résistant à toutes les tentations pour se réserver à Cassie, la femme que Dieu, pense-t-il, lui a destiné. Il attend avec impatience son retour d’Afrique, où elle est en mission humanitaire, pour pouvoir enfin convoler avec elle en justes noces. Son univers bascule quand il apprend à la télévision l’exécution sanglante de sa promise par des terroristes.
Il décide alors de partir en Afrique pour savoir ce qui s’est passé… Le sexe, la drogue, la mort, la foi… Autant de thèmes forts que cette série aborde frontalement, sans concession, avec violence et ironie, et sans une once de politiquement correct : un must qui ne plaira pas aux puritains !


Jesus Camp

Encore une récente série Vertigo publiée chez Panini ! Malheureusement, celle-ci, faute de ventes, va subir le même sort que Loveless ou Les Exterminateurs, donc n'attendez pas de volume 2...

Pour l'histoire, le pitch, plutôt sympathique à la base : un jeune prêcheur surmédiatisé, adepte de la vierge attitude, va voir ses idéaux progressivement mis à mal à partir du moment où la "femme de sa vie" va être tuée par des terroristes lors d'une mission humanitaire en Afrique. Le problème est, qu'en ce moment, critiquer les évangélistes radicaux, c'est un peu comme enfoncer des portes ouvertes, et Steven T. Seagle n'apporte pas pour autant une originalité ou des idées intéressantes à son récit, qui se transforme vite en road-movie en Afrique qui se laisse lire sans être forcément entraînant, avec des ficelles de plus en plus grosses jusqu'à un final grand-guignolesque. Reste un personnage plutôt tête brûlée assez intéressant, mais les autres protagonistes sont bien peu développés. Il parait que la série commence réellement au deuxième tome, je n'irais pas jusque là.

Pour les dessins, Becky Cloonan, à l'aide d'un graphisme expressif mais malheureusement trop pompé sur Paul Pope (sans forcément s'en donner les moyens), nous offre un travail plutôt satisfaisant mais très loin d'être inoubliable. Surtout que, mis à part son style, le storytelling est d'un classicisme certes efficace mais vite ennuyeux.

En bref, une grosse déception que cet American Virgin... Même d'occasion, je regrette de l'avoir acheté, c'est dire. Si vous voulez vous lancer dans une des récentes séries Vertigo en vf, ne prenez surtout pas celle-ci.

Derniers commentaires

You are here: Vertigo American Virgin t.1 - Tête
icone_rss