Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

100% réussi

Je ne sais plus où j'ai lu qu'avec un récit de Paul Pope, on avait l'impression d'avoir loupé le début et d'etre parti avant la fin. C'est exactement le cas ici. Ce n'est pas une critique, juste un avertissement : si vous aimez les récits calibrés avec des personnages en cape sans défaut, passez votre chemin.

Paul Pope nous emmêne dans la "vraie vie", en tous cas, celle qu'il imagine que nous vivrons dans 30 ans. Regardez autour de vous, observez tous nos travers, amplifiez les, et vous n'aurez toujours aucune idée du monde dans lequel vivent les protagonistes de 100%. Mais, bon sang, qu'est ce qu'on y croit !!! Ce gars là a un sens de l'immersion assez phénoménal, on croirait qu'il a le don de voir l'avenir. Ses récits sont intimistes, tout en évitant le larmoyant, romantiques mais pas plan-plan, intenses mais pas démesurés. Bref, ciselés comme rarement.

Graphiquement, là aussi, il faut aimer le style de Pope, qui est assez partiulier, on passe rapidement d'une case à l'autre mais, même si elles fourmillent de détails, on les voit tous. On lit à la vitesse de la lumière mais on ne loupe rien. L'histoire se passe dans les bas-fonds d'une mégalopole mais sans rien de glauque, malgré la noirceur des traits, il n'y a aucune lourdeur ni noirceur dans ses dessins.

Bref, un très bon moment, à recommander. Dargaud a eu le nez creux en misant sur lui.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Derniers commentaires

You are here: Vertigo 100% 100% réussi
icone_rss