Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

100 Bullets t.3 : Parlez Kung Vous

Auteur
 Brian Azzarello (scénario), Eduardo Risso (dessin)
Editeur (Collection)
 Panini Comics (100% Vertigo)
Date de parution
 Janvier 2007
Prix
 10.00 €
Nombre de pages
 96
Episodes VO
 100 Bullets 11-14

 


Parlez Kung Vous, le troisième volet de la célèbre série de Brian Azzarello et Eduardo Risso plonge encore plus profondément dans l'univers violent et implacable du crime sordide et de la vendetta. Avec un cadeau assez simple en apparence, une arme indétectable et une centaine de balles, l'énigmatique agent Graves offre aux faibles l'opportunité de se venger. Resta à savoir s'ils sont prêts à appuyer sur la gachette, mais aussi qui a décidé de leur donner cette chance et pourquoi.

C'est quoi ce titre ?

4 épisodes dans ce 3ème volume de 100 Bullets. 2 épisodes de moins que le 2ème au même prix, mauvais point pour Panini qui reprend la série avec ce tome.

Ici, 1 épisode centré sur un nouveau personnage, Lily Roach, serveuse, qui reçoit la mallette des mains de l'agent Graves, et 3 épisodes suivant Dizzy Cordova, la première protagoniste de la série, à Paris, sur les traces d'un autreancien bénéficiare de l'arme.

Attention, le premier épisode est extrêmement violent. Psychologiquement, pas physiquement. On sombre dans l'horreur la plus totale au fur et à mesure que le récit avance, c'est même impressionnant que ce recueil ne soit pas classé "pour lecteurs avertis". Même chez le Punisher, je ne sais pas si on a eu droit à ce genre de récit. Vous etes prévenus. Par contre, c'est peut-être le meilleur que j'ai lu jusqu'ici (des 3 premiers tomes). C'est émouvant, poignant, même, on plonge complètement dedans, et on en ressort frappé à l'estomac. Excellent !! Je ne serais pas surpris, d'ailleurs, de retrouver cette Lily plus tard dans la série ...

Le reste de l'histoire nous permet, donc, de retrouver Dizzy Cordova qui, aidée par Mr Shepherd, essaie de comprendre sa nouvelle vie. On l'envoie donc à Paris retrouver Mr Branch qui a reçu, autrefois, la mallette. Ah, Paris ! Le Paris vu par les américains, hein, romantique, bucolique, presque. Le restaurant s'appelle "La Maison", le bar, "Mes Amis". C'est beau ...

Et ce récit nous fait avancer dans notre quête de savoir. Qui sont ces gens qui offrent l'outil de la vengeance ? Comment choisissent ils les bénéficiaires ? On finit le récit en ayant encore plus de questions qu'au début, ce qui est normal, voire plutôt encourageant dans ce genre d'histoire. Et on reçoit d'autres indices, le symbole XIII, le nom de l'organisation, le fait qu'elle semble exister depuis toujours (encore d'autres références bibliques ...)

Et Eduardo Risso ... Ben, relisez mes autres critiques, je ne vais pas me répéter à chaque fois, z'avez qu'à suivre ...

En tous cas, moi, je continue ma lecture, j'enchaîne avec le tome 4, ej ne vais sûrement pas m'arrêter en si bon (oh que oui, c'est bon) chemin.

 Ah si, une dernière chose : MAIS C'EST QUOI CE TITRE FOIREUX ?

Derniers commentaires

You are here: Vertigo 100 Bullets t.3 - Parlez Kung Vous
icone_rss