Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Queen & Country t.1

Auteur
Greg Rucka (scénario), Steve Rolston et Brian Hurtt (dessin)
Editeur (Collection)
Semic (Semic Noir)
Date de parution
Mai 2004
Prix
15 €
Nombre de pages
180
Episodes VO
Queen& Country #1-7, Oni Press Special 2001 #1

 

 

Vaut-il mieux assassiner un général Russe en affaire avec la mafia, que de le laisser écouler de la drogue et des armes dans les pays économiquement faibles ? C'est ce que pensent les patrons de Tara, qui l'envoient au Kosovo régler le problème. Mais toute action entraîne une réaction, et c'est Tara Chace qui se retrouve à gérer les conséquences de sa mission, devenant la cible de la mafia russe.

Très (trop?) réaliste

Queen and Country, c'est la vie dans une cellule du NIS, agence d'espionnage britannique et plus particulièrement de Tara Chace, espionne très souvent sur le terrain, et des personnes interagissant avec elle.

Greg Rucka, et c'est ce qui est intéressant ici, nous dépeint ses histoires en étant le plus réaliste possible, et donc en ne laissant pas forcément la place à l'action, aux rebondissements typiquement hollywoodiens. Tout ici est sobre car réaliste. Ici, Tara fait une dépression après avoir assassiné un général russe, va chez le psychiatre, ici les NIS doivent marchander avec la CIA ou le MI5 pour avoir des renseignements, et c'est du donnant-donnant, ici il y a autant de querelles à l'intérieur du bureau que sur le terrain.

On est donc baigné dans un univers très réaliste, et donc très intéressant (au moins on comprend comment tout cela se passe pour de vrai - ou en tout cas on en n'est pas loin - à la différence de la plupart des autres récits d'espionnages et/ou d'infiltration) et original. Malheureusement, c'est ce qui fait la force de ce récit qui en fait aussi sa faiblesse, puisqu'à trop vouloir jouer le réaliste on obtient un récit par moments un peu mou, même si cela reste très correct.

Les dessins sont, quant à eux, assurés par Steve Rolston pour le premier arc et Brian Hurtt pour le deuxième, deux dessinateurs aux styles classiques et presque banals, même si tout cela est très correct. Le petit bonus dessiné par Stan Sakai (Monsieur Usagi Yojimbo) est lui nettement plus dynamique et agréable à l'oeil, tout comme les superbes couvertures de Tim Sale.

A suivre donc, j'ai pris mon rendez-vous au prochain tome.

Derniers commentaires

  • Y The Last Man t.10
    Hello, Neat post. There's a problem with your site in internet explorer, wo... Suite...
    21/05/17 - 06h33
    Par Guest
  • Policier puis fantastique.
    Hello, Neat post. There's an issue along with your site in internet explore... Suite...
    14/05/17 - 16h14
    Par Guest
  • Glossaire
    This page really has all of the information I wanted concerning this subjec... Suite...
    04/05/17 - 05h14
    Par Guest
  • Glossaire
    I love your blog.. very nice colors & theme. Did you make this website your... Suite...
    04/05/17 - 01h14
    Par Guest
  • Into The Negative Zone
    I see your page needs some fresh & unique articles. Writing manually is tim... Suite...
    30/04/17 - 18h58
    Par Guest
  • Callipygie ?
    Great goods from you, man. I have understand your stuff previous to and you... Suite...
    29/04/17 - 03h17
    Par Guest
You are here: Oni Press Queen & Country t.1 - Opération Terre Brûlée
icone_rss