Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

New X-Men : Assault on Weapon Plus

New X-Men : Assault on Weapon Plus
Auteur(s) Grant Morrison (scénario), Chris Bachalo, Phil Jimenez (dessin)
Editeur (collection)
Marvel
Date de parution
Decembre 2003
Prix 9.99 $
Nombre de pages
168
Episodes VO New X-Men #139-145
Correspondance VF X-Men 87-92 ou Marvel Deluxe X-Men 3 (Panini Comics)
new x-men 5

The story starts by catching up with Cyclops, who has recently left the X-Men after his psychic affair with Emma Frost was exposed. Wolverine finds him drinking at the Hellfire Club, contemplating quitting the X-Men. Fantomex arrives and convinces both Cyclops and Wolverine to join him in breaking into the Weapon Plus installation floating in orbit around the Earth.

Quel est le sens de la vie ?

Composée de deux sagas, Morrison ouvre le bal avec le très prenant Murder at the Mansion, qui commence directement là où le précédent album nous avait laissé : Jean Grey découvrant l’adultère de Scott Summers avec Emma Frost. Sa violente crise va la faire s’immiscer dans le cerveau de la télépathe de diamant, baignant dans les traumas. Mais pourquoi un tel titre ? Dès l’épisode suivant, Emma Frost se fait tuer, et les enquêteurs mutants Bishop et Sage (de l’équipe d’alors X-Treme X-Men) sont dépêchés pour faire le clair sur cette affaire. Morrison, sous le couvert d’une enquête relativement bien menée, où on s’interroge et on suit le dénouement avec plaisir, profite de ces deux détectives pour nous faire faire le tour de l’Institut, ce qui va lui permettre de préparer le terrain pour son grand final en mettant bien chaque protagoniste à sa place. Le dessin est quant à lui assuré par Phil Jimenez, d’un trait très réaliste et à la fois très comic-book, dans la représentation qu’on s’en fait. Un dessin relativement bien exécuté mais s’il est empreint d’un peu trop de classicisme.

Mais le gros de l’album, le point fort, est la saga suivante, Assault on Weapon Plus. Et rien que le premier épisode vaut son pesant de cacahuètes. Logan, qui vient d’apprendre que Fantomex est issue des douteuses expériences du même laboratoire scientifique (où « centre de détention ») que lui, décide avec son aide d’aller infiltrer ce complexe, appelé L’Arme Plus. Il va néanmoins avoir besoin pour cela de Scott Summers, qu’ils vont tout deux récupérer en train de se soûler dans un bar lounge de Sebastien Shaw, éternel tête pensante du Club des Damnés. Cet épisode basé uniquement sur Scott et Logan échangeant autour d’une bouteille de whisky, est une merveille d’humour mais également d’une justesse sans égale lors des dialogues entre nos deux compères, et de la remise en question de Scott. Les teintes chaudes du coloriste et le dessin de Bachalo achèvent de donner un caractère intimiste et une teinte ouatée à l’ensemble, nous plongeant sans difficulté dans l’ambiance mélancolique de ce cabaret-bar. Un des points forts du passage de Morrison sur les New X-Men. Et comme prévu, notre trio pénètre dans Le Monde, un immense complexe où le temps est manipulé à souhait, propice aux diverses expérimentations de l’Arme Plus. C’est prenant, intelligent, bourré de concepts chers à Morrison (notamment ses théories sur les mondes, l’infiniment grand et petit, le temps, comme développés dans The Filth), et, cerise sur le gâteau (mais quel gâteau ! (mais quelle cerise !)), c’est Chris Bachalo qui se charge des dessins. Apparemment inspiré par le scénario de Morrison, son trait énergique, gras mais précis, chargé et minutieux, ses personnages à la frontière de la caricature et ses décors de laboratoires ou encore de vaisseaux spatiaux marquent la rétine. Son storytelling sait varier les plaisirs, toujours avec intelligence, et l’homme est en plus très lisible et efficace sur les fréquentes scènes d’actions, un point qui n’a pas toujours été son fort. Cet Assault on Weapon Plus est donc rien de moins qu’un petit bijou.

En bref, une très bonne première saga qui achève de préparer la fin du run de Morrison suivi d’une autre, peut-être un peu plus déconnectée de l’ensemble (du moins en apparence) mais d’une remarquable qualité. Grant Morrison comme nos mutants restent encore tout en haut du classement des meilleurs séries mutantes.

Derniers commentaires

You are here: Marvel X-Men X-Men New X-Men : Assault on Weapon Plus
icone_rss