Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Thunderbolts - t.2 Caged Angels

Auteur
 Warren Ellis (scénario), Mike Deodato Jr. (dessin)
Editeur (Collection)
 Marvel Comics
Date de parution
 Décembre 2008
Prix
 14.99 $
Nombre de pages
 144
Episodes VO
 Thunderbolts #116-121
Correspondance VF
 Spider-Man #103-108 (Éditions Panini)

 

The Thunderbolts' wild ride continues as Thunderbolts Mountain is being used as temporary incarceration for captured superhuman combatants. With so many super-powered people in one place, how can things possibly go wrong? Plus: Songbird. Moonstone. The two longest-serving members of the Thunderbolts, but that's practically all they have in common. Songbird has vowed not to let Moonstone corrupt her team, while Moonstone schemes to kill Songbird in the field. Follow the pair of heroes as they head inexorably toward confrontation - on a collision course that may tear the Thunderbolts apart! And finally, the Thunderbolts work for the American government - but the Radioactive Man and the Swordsman are foreign citizens. When a mission goes against the interests of their home countries, where will their loyalties lie with their team, their homeland...or themselves? Collects Thunderbolts #116-121.

Justice, like lightning…

Super-vilains recrutés au service des lois fédérales, les Thunderbolts sont spécialisés dans la chasse aux super-héros non-déclarés auprès de l'Etat. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils aiment leur job ! A cause de leur excès de zèle, Les prisons sont d'ailleurs pleines. De ce fait, la Thunderbolts Mountain (leur base) sert momentanément de cellules aux derniers prisonniers arrêtés par l'équipe, dont certains semblent avoir de puissants pouvoirs psychiques qu'ils comptent bien utiliser pour détruire le groupe de l'intérieur… Et, vu que les Thunderbolts ne sont nuls autres que Venom, Swordsman, Moonstone et le Green Goblin, une petite manipulation mentale peut être à la base de gros ennuis !

Dans la droite lignée du TPB précédant, Caged Angels voit Warren Ellis continuer (et terminer, puisque ce sont là ses derniers épisodes sur cette série) d'écrire avec un malin plaisir des personnages tous plus détestables les uns que les autres. C'est toujours la haine cordiale entre Moonstone et Songbird qui se crêpent le chignon pour savoir qui va diriger l'équipe sur le terrain, tandis que Mac Gargan se laisse de plus en plus dominer par son symbiote Venom, et que l'héritier du Baron Strucker, le Swordsman, commence gentiment à péter les plombs… Parmi tous ces fous furieux, l'auteur britannique s'attarde longuement sur Penance, à qui il fait rencontrer le Doc Samson pour une captivante discussion sur la faute et la pénitence (justement). Mais là où Ellis se lâche totalement, c'est avec ce tyran exécrable de Norman Osborn. Jouant avec sa marionnette de papier, le scénariste ira (enfin ! depuis le temps qu'on attendait ça !) jusqu'à lui faire réendosser son costume du Green Goblin dans les furieusement mémorables épisodes #120-121 qui valent à eux seules la lecture du recueil !

Pour la partie graphique, là aussi, Mike Deodato Jr. poursuit le travail commencé sur Faith In Monsters. Et, même si certaines de ses habitudes agacent toujours autant (qu'on m'explique l'intérêt d'avoir un Norman Osborn à tête de Tommy Lee Jones et un Penance ressemblant étrangement au Edward Norton de America History X, mais bon passons…), force et de constater que le bonhomme sait y faire en matière de storytelling. Appuyant les moments forts du scénario d'Ellis, Deodato passe de compositions de pages avec gaufriers classiques à des agencements de cases bien plus originaux qui amplifient l'état d'esprit schizophrénique d'un personnage tel qu'Osborn par exemple. Avec ces passages parfaitement rythmés et assurant une dynamique soutenue à la lecture, l'illustrateur brésilien est, dans ce domaine, plus que convainquant.

Même si, au fond, Ellis propose un récit dans l'ensemble très putassier dans le seul but de rameuter les foules, on ne niera pas avoir pris un énorme pied à la lecture de ce comics ''faussement'' (on est chez Marvel, rappelons-le) amoral et dépravé.
 

Derniers commentaires

You are here: Marvel Thunderbolts t.2 - Caged Angels
icone_rss