Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Thor vol.3, t.2

Auteur
 John Michael Straczynski (scénario), Olivier Coipel & Mark Djurdjevic (dessin)
Editeur (Collection)
 Marvel Comics
Date de parution
 Septembre 2009
Prix
 19.99 $
Nombre de pages
 200
Episodes VO
 Thor vol.3 #7-12, #600
Correspondance VF
 Marvel Heroes #13-19 (Éditions Panini)

 

We say thee HELL YEAH! With the mighty God of Thunder and Asgard to full glory, Thor is back in action with a vengeance! But as the Asgardians returned to this life and Thor returned to Midgard, so came the ills that have plagued the gods and man for millennia. Now, for the first time since their rebirth, Thor and his fellow hero-gods must venture forth from the Shining City to confront the growing evils that amass on their horizon - and within their walls. Collects Thor #7-600.

KRAKA-BA-DOOM!!!

A la fin de Ragnarok, et après le sommeil des Dieux, Thor a restauré Asgard dans toute sa grandeur, la rendant plus majestueuse que jamais. Il a également ramené à la vie d’innombrables divinités nordiques, de Balder à Volstagg en passant par Loki. Mais qu’en est-il du tout puissant Odin ? Où est donc le fils de Bor ? La réponse est un mystère connu seulement par le Dieu du Tonnerre. Un secret enfoui tout au fond de l’âme d’un fils sur laquelle plane l’immense ombre de son père. Cependant, et comme le machiavélique plan de Loki le démontrera bientôt, Thor n’est pas le seul à avoir quelque chose à cacher…

Ah John Michael Straczynski doit être un peu maso ! Ou en tout cas il doit aimer se faire casser dans les forums dédiés aux comics, car ce n’est pas encore avec ce TPB que l’histoire de Thor aura fait un grand bon en avant. Douze épisodes pour enfin arriver au début de la réalisation du machiavélique plan de Loki, certains action-addicts auront jeté l’éponge avant la ligne d’arrivée… Mais si ce scénariste multi-supports (série TV, films, romans, BD, …) donne l’impression de tirer à la ligne, c’est pour mieux farfouiller l’âme de ses personnages. Ainsi ici, et en parallèle, il met en exergue trois relations père-fils. Évidemment celle d’Odin et Thor, complètement écrasé par l’aura de son père. Celle aussi de Bor et d’Odin, dont le destin semble inexorablement se répercuter sur son fils. Mais aussi celle de Laufey et Loki, dont (à la lecture de l’épisode #12) on ne sait plus s’il est la poule… Ou l’œuf… (Vous comprendrez cette étrange comparaison en lisant !). De plus, J.M.S. monte une sorte de triangle amoureux impossible (Thor, Sif et Jane), et arrive à garder intact l’intégration du titre dans l’univers partagé de Marvel avec les apparitions notables de l’esprit du Captain America assassiné et d’Iron-Man (ce qui à mon humble avis n’était pas vraiment nécessaire, mais bon…). Puis arrive ce fameux épisode #600, où là l’auteur nous sort le grand jeu avec une scène œdipienne intergénérationnelle des plus réussie et dont les effets font complètement basculer la série et le destin de son personnage principal. Alors peut-être bien que J.M.S. n’est pas des plus enclin à faire prévaloir l’action, mais quand il s’agit d’imbroglios mythologico-familiaux à très fortes tendances shakespearienne, il est là… Et bien là !

Aux dessins, Oliver Coipel partage désormais les crayons avec Marko Djurdjevic. Ce dernier entame le TPB avec deux épisodes presque uniquement centré sur le côté mythologique de la série (#7-8). Et le moins qu’on puisse dire c’est que le bonhomme sait comment mètre en scène de l’épique et de l’homérique… Tellement qu’on se croirait dans le Conan de Millius ! De plus son trait fin et fouillé convient plus que parfaitement à ‘‘l’heroic-fantasy’’ vers lequel Thor tend par moments. A la fin du recueil, on a également la confirmation de tout cela, puisque c’est à l’artiste allemand d’origine serbe que revient l’honneur de dessiner le double-épisode #600 (retour à la numérotation originale oblige pour cause d’anniversaire… ah Marvel tu n’as rien trouvé d’autre pour vendre de la single issue ?). Pour ce qui est d’Olivier Coipel, son character design fait toujours autant plaisir. N’hésitant pas ci et là à glisser quelques éléments cartoony des plus rafraîchissants, le français possède un très beau coup de crayon. Tout à fait appréciable, d’autant que l’artiste fait évoluer son storytelling, qui avant pouvait paraître trop facile, vers quelque chose de plus couillu. Une seule petite remarque néanmoins, certaines double-pages ne sont pas très fluides et viennent malheureusement casser le rythme de la narration. Mais rien qui n’empêche de se laisser emporter par l’histoire…

Malgré son rythme toujours aussi lent, cette série s’apprécie sans peine, d’autant que l’arrivée de Marko Djurdjevic sur le titre alliée à la nette amélioration du storytelling d’Olivier Coipel rendent le tout très agréable à regarder. Du bon mainstream qui change des sempiternels super-héros en spandex… Par Bor, la suite ! Et vite !

Derniers commentaires

You are here: Marvel Thor Thor vol.3 t.2 - Thor
icone_rss