Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Spider-Man/Black Cat : The Evil That Men Do

Auteur
  Kevin Smith (scénario), Terry Dodson (dessin)
Editeur (Collection)
  Panini Comics (Spider-Man Hors Série t.23 et 24)
Date de parution
  Septembre et Décembre 2006
Prix
  5€20 chacun
Nombre de pages
  96 chacun
Episodes VO
 Spider-Man/Black Cat : The Evil That Men Do #1-6 

 


C’est sans nul doute l’un des événements de l’année : enfin en France, découvrez l’aventure de Spider-Man écrite par Kevin Smith, le réalisat€ de Clerks. Terry Dodson est au dessin de cette mini-série qui réunit le Tisseur et sa féline camarade de jeu, la Chatte Noire !

En chair et...en chair.

Cas particulier pour cette mini-série Spider-Man/Black Cat puisque entre les 3 premiers épisodes et les trois derniers il s'est écoulé pas moins de 3 ans, le scénariste Kevin Smith ayant en effet été rattrapé par son passé de réalisateur (oui, c'est lui Clerks, Dogma, Mallrats). Dommage, il était bien parti sur sa lancée et semble avoir perdu son inspiration entre temps. Je m'explique.

Spider-Man/Black Cat commence vraiment très bien : une intrigue simple mais pas simpliste qui va faire se reformer le tandem Spider-Man et Black Cat, deux caractères très différents s'attirant mutuellement qui vont jouer au chat et à...l'araignée. Le caractère impétueux de Félicia Hardy va tout faire pour se réapproprier Spider-Man (oui, ils sont sortis ensemble à une époque), tandis que ce dernier devra lutter devant les atouts de Felicia, en homme marié qu'il est. Smith rythme merveilleusement son récit, et l'histoire d'attirance et de répulsion entre Spider-Man et Black Cat fonctionne à la perfection...C'est après que ça se corse. Revenu sur la mini-série 3 ans après, Smith semble avoir perdu la fin de son intrigue car il la conclue en vitesse pour nous gaver pendant 3 épisodes sur le passé sordide de Black Cat ou encore celui de leur ennemi du début de la mini-série...Ajoutez à cela l'aide de Diablo au milieu de tout ça qui apparait comme un cheveu dans la soupe, et on a droit à une fin de mini-série qui traîne en longueur, avec des passages grim'n'gritty pas du plus bel effet et une formidable impression de gâchis.

Au niveau des crayons de Terry Dodson, c'est pareil : la première partie est très réussie, surtout au niveau des scènes d'actions que Dodson maîtrise très bien, et dans sa façon de dessiner les super-héros : son Spider-Man est très réussi, et sa Black Cat très...voluptueuse. Un petit régal pour les mirettes (pas que la Black Cat, l'ensemble). Et après ça se gâte, mais c'est facilement explicable par le fait qu'il n'y a plus que des dialogues à la fin, pas beaucoup d'action ou de costumes de super-héros à se mettre sous la dent, alors Dodson est obligé de se coltiner des scènes ou son trait n'est pas mis à son avantage.

En bref, un récit qui commence très bien, rythmé au possible et avec une relation entre Peter Parker et Felicia Hardy très plaisante, gâchée par un stand-by de 3 ans qui a assez perturbé les auteurs pour qu'ils n'arrivent plus à se remettre sur le titre, et ça se voit.

Derniers commentaires

You are here: Marvel Spider-Man mini-séries Spider-Man/Black Cat : The Evil That Men Do
icone_rss