Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Secret Invasion

Auteur
 Brian Michael Bendis (scénario), Leinil Francis Yu (dessin)
Editeur (Collection)
 Marvel Comics
Date de parution
 Février 2009
Prix
 29.99 $
Nombre de pages
 200
Episodes VO
 Secret Invasion #1-8
Correspondance VF
 Secret Invasion #1-8 (Éditions Panini)

 

SECRET INVASION IS HERE! The shape-shifting alien race known as the Skrulls has secretly infiltrated every super-powered organization on Earth with one goal - full-scale invasion! In this collected edition, page-after-page unveils reveal-after-reveal and shocking moment-after-shocking-moment! Brian Bendis and Leinil Francis Yu leap off the pages of mega-hit New Avengers and deliver a story that will change the Marvel Universe forever! Collects Secret Invasion #1-8.

He loves you, yeah, yeah, yeah…

Après la guerre Kree-Srull, un petit groupe de héros terriens, informellement appelés les Illuminati, et constitués d'Iron Man, Mister Fantastic, Namor, Black Bolt, Pr. Charles Xavier et Dr. Strange se rendirent secrètement dans l'empire Skrull afin de leur donner un message clair et de les menacer de fortes représailles en cas de nouvelle attaque de leur part. Capturés par la race alien, les Illuminati furent analysés et étudiés jusqu'à ce qu'Iron Man soit capable de trouver un plan d'évasion… Quelques années plus tard, les extra-terrestres métamorphes ont secrètement envahi chaque équipe de justiciers ou organisations gouvernementales sur terre dans un seul but : l'invasion totale !

Aux dessins, c'est Leinil Francis Yu qui se charge de ces 8 épisodes. Ceux qui l'avaient suivi avec plaisir sur The New Avengers retrouveront presque tous les atouts de l'artiste : compositions de pages éclatées au rythme tranchant, trait fin et élégant, … Presque tout ce qui faisait le charme du philippin, car cette fois, et contrairement aux épisodes produits pour la série centrée sur les Vengeurs hors-la-loi, le bonhomme est encré. Et ça change tout ! En effet, Mark Morales opère la finition sur toute cette mini-série. Et même si on sent tout de même bien la patte de Leinil Yu, le fait qu'il soit encré enlève quand même de sa superbe à son travail et le rend surtout beaucoup moins original qu'il n'avait pu l'être jusqu'à présent. Évidemment, les planches restent très agréables à suivre, mais cependant on sent qu'il manque ce petit quelque chose qui faisait la différence… Vraiment dommage !

Pour ce qui est du scénario, Brian Michael Bendis commence sur un rythme de malade (ce #1, Mamma Mia c'est la folie !). Dans les 2-3 premiers épisodes la tension est vraiment palpable, on sent que le scénariste s'amuse à révéler son jeu qu'il avait tranquillement (et sournoisement) disposé à l'insu du public dans les autres séries qu'il écrit (notamment New Avengers et Mighty Avengers), et le lecteur est balancé dans tous les sens ne sachant vraiment plus à quel saint se vouer. Malheureusement la suite fait bien pâle figure. En effet, le récit retombe comme un soufflé, et on s'embête royalement (presque jusqu'à bailler) pendant la deuxième partie de l'histoire. Ca papote beaucoup, ou alors on nous balance des saynetes d'une seule planche isolée par groupe de super-héros (les Thunderbolts, les Young Avengers, etc.) qui, sans développement plus poussé, n'apportent pas grand-chose et qui cassent cruellement le rythme de la narration, pour arriver à un final où (évidemment) un personnage important périt, mais sans pour autant que cela n'amène une réelle émotion… Ce sacrifice est en effet un coup d'épée dans l'eau qui n'apporte en définitive vraiment pas grand-chose. Le point intéressant de Secret Invasion se révèlera éventuellement être ce qui viendra par la suite, les cartes étant méchamment redistribuées à la fin de l'épisode #8.

Malgré un départ sur les chapeaux de roues, Secret Invasion se révèle être assez décevant sur la fin. Et ce, même si la dernière planche promet de très intéressantes choses à développer… Reste à savoir ce que Sieur Bendis fera de tout ça !

Secrets gardés ?

Même si j’ai sacrément réduit ma « consommation » de comics mainstream (et les séries Marvel composaient le gros de ceux-ci), c’est avec impatience que j’attendais ce Secret Invasion. Il faut dire que Bendis sait y faire pour ménager le suspens. Il avait instillé depuis quasiment le début de New Avengers un certain nombre de pistes qui, si on prenait la peine de les suivre, menaient à ce cross-over. Outre NA, on avait récemment eu droit à des préquelles dans Mighty Avengers et la très bonne mini-série New Avengers : Illuminati. En bref, j’étais chaud comme la braise… et bien que pas entièrement rassasié par ces huit épisodes, je ne suis pas déçu.

Disons le tout de suite, ce cross n’est pas à élever au stade de chef d’œuvre. Le scénario est un brin entendu et fait la part belle aux combats (c’est toujours les scènes que j’aime le moins – bizarre quand on lit de la BD de super-héros…). Néanmoins il réserve son lot de surprises et a le mérite d’accrocher le lecteur. Au niveau graphique c’est plutôt bon, à l’image de ce qu’avait fait le même Yost sur NA.

En fait, le principal reproche que l’on peut faire à cette histoire est le manque flagrant d’explications sur certains événements de premier plan auxquels on assiste. Alors on me répondra que ces événements sont bien expliqués dans le Thunderbolts #tartempion ou le Mrs Marvel #bidule… Toujours est-il que Marvel a adopté depuis quelques années un format de cross-over avec une maxi-série principale et des impacts dans toutes les autres séries mais il me semble que c’est bien la première fois qu’en ne lisant que la série principale on passe à coté d’autant d’informations cruciales. Bon, ceci étant, à titre personnel, ça n’est pas trop grave puisque je compte lire New Avengers, Mighty Avengers et les Thunderbolts.

Au final, c’est bien le genre d’histoire que j’attends d’un ultra-méga-cross-over-qui-plus-rien-ne-sera-jamais-comme-avant ! 

Derniers commentaires

You are here: Marvel Secret Invasion
icone_rss