Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Punisher vol.7 t.4 - Le Haut est en Bas et...

Auteur
  Garth Ennis (scénario), Leandro Fernandez (dessin)
Editeur (Collection)
  Panini Comics (MAX)
Date de parution
  Septembre 2006
Prix
  12 €
Nombre de pages
  144
Episodes VO
  Punisher (vol.7) #19-24

 

 

Le mafieux Nicky Cavella a trouvé le moyen de déstabiliser le Punisher et de le rendre vulnérable pour pouvoir enfin se débarrasser de lui: profaner la tombe de sa femme et de ses enfants. Comment le justicier va-t-il réagir devant un acte aussi abject? Facile à deviner...et cette fois, le cauchemar pourrait bien conduire à sa perte.

Pensé sur le long terme

Pensé sur le long terme, c'est en effet la première impression qui vient à la lecture de cette 4ème aventure du Punisher vol.7. Alors que les opus précédents n'étaient liés d'aucune manière et pouvaient très bien se lire indépendamment sans aucun ordre de lecture, celui-ci reprend des personnages laissés vivants (c'est rare dans les séries du Punisher, donc il y en a peu) dans les tomes 1 et 3 de cette série. Et reprendre des personnages qu'on connait déjà, pour les approfondir, ça apporte toujours un plus à l'histoire, parce qu'on connait déjà le personnage, et parce qu'on est ravi de le revoir et de le voir évoluer.

Ici, c'est un pitch d'enfer que nous concocte Ennis pour rendre le Punisher encore plus furax qu'à l'accoutumée: Nicky Calvera, mafioso du tome 1, décide tout simplement de profaner la tombe de la femme et des enfants de Frank Castle et de leur uriner dessus, le tout filmé et donc diffusé sur toutes les chaînes de télé. Une occasion encore une fois pour Ennis d'explorer une autre facette du Punisher, cette fois-ci totalement énervé, presque déboussolé par ce qui vient de se passer. Et une femme (O'Brien, tome 1 encore), un peu de la même nature et venant du même monde que Castle (un monde rempli d'armes à feu, où on ne peut faire confiance à personne), va heureusement l'aider à accomplir sa croisade vengeresse.
Ennis nous offre donc un très bon récit, astucieux dans sa reprise des personnages précédents, très violent par moment et surtout très étonnant, étonnant de voir le Punisher à ce point énervé.

Au dessins, c'est Leandro Fernandez (illustrateur du deuxième tome - Kitchen Irish) qui revient, avec malheureusement un trait aseptisé car rendu volontairement plus réaliste. Il reste néanmoins très bon, mais c'est dommage de sacrifier ainsi un peu de sa personnalité pour coller à l'ambiance du récit, même si l'intention était louable.

En bref, Ennis continue sur sa lancée en nous faisant découvrir encore d'autres aspects du Punisher et en nous proposant encore des histoires, certes ne baignant pas forcément dans l'originalité (ça reste du polar), mais toujours de grande qualité.

Derniers commentaires

You are here: Marvel Punisher Punisher vol.7 t.4 - Le Haut est en Bas et le Noir est Blanc
icone_rss