Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Punisher vol.6 t.6 - La Conjuration des Imbéciles

Auteur
  Garth Ennis (scénario), Steve Dillon et John McCrea (dessin)
Editeur (Collection)
  Panini Comics (100% Marvel)
Date de parution
  Novembre 2004
Prix
  12 €
Nombre de pages
  144
Episodes VO
  Punisher (vol.6) #32-37

 

 

Dans ce dernier 100% MARVEL consacré au Punisher (vous le retrouverez en 2005 dans la collection MAX), le héros est confronté à un trio infernal composé de Spider-Man, Daredevil et Wolverine. Autant dire qu'il va lui falloir jouer malin ! Outre cette aventure en cinq chapitres, écrite par Garth Ennis et dessinée par John McCrea, découvrez les origines de Soap dans un épisode illustré par Steve Dillon.

Les super-héros passent à la casserole

On commence dans ce dernier tome consacré au Punisher vol.6 par une courte histoire d'un épisode sur Soap, sa vie et donc sur comment il en est arrivé là. Forcément, cet épisode est très drôle, on rit des déboires de ce malheureux Soap parce que dans le Punisher c'est quand même l'éternel perdant, le plus grand malchanceux. Un épisode très sympathique donc. Dillon se charge encore une fois merveilleusement des dessins.

On conclue après sur une saga en 5 épisodes où les 3 grands super-héros molestés (voir même ridiculisés) par le Punisher dans les aventures précédentes de Garth Ennis veulent se venger: donc Daredevil, Wolverine et Spider-Man. Un jeu du chat et de la souris commence donc, le tout intercalé par des mafiosi (pour changer), Spacker Dave, protagoniste du Punisher vol.5, Soap, en pleine crise existentielle et...l'Incroyable Hulk. C'est du très gros délire, du très bon Punisher, pas grand chose à redire là-dessus. Et Ennis, qui ne supporte pas les super-héros, prends du plaisir à mettre à mal les icônes de la Marvel, à notre plus grande satisfaction. Niveau dessin, c'est encore un compère d'Ennis qui s'en charge, mais cette fois ce n'est pas Dillon ou Robertson mais John McCrea, avec son style qui parait brouillon de prime abord mais qui se révèle en fait particulièrement efficace. Ce n'est pas forcément ma came, mais n'empêche que son dessin regorge de qualités.
La fin de cette saga est un petit épilogue ou on nous apprend comment finiront Spacker Dave et Soap, d'une part (on peut d'ailleurs voir que pour le cas de Soap Ennis a quand même une certaine pitié à son égard), et le tout finit comme le Punisher vol.5 a commencé: le Punisher, sur les toits de New York, contemplant Manhattan (sans les tours cette fois - d'ailleurs il fera une bonne analyse de ce qui a changé depuis qu'elles ne sont plus là), et jetant un mafioso dans le vide. La boucle est bouclée, on peut passer à autre chose.

Belle conclusion pour une très bonne série. On passera totalement à autre chose avec les débuts du Punisher (vol.7).

Derniers commentaires

You are here: Marvel Punisher Punisher vol.6 t.6 - La Conjuration des Imbéciles
icone_rss