Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Punisher vol.6 t.4 - Fratrie

Auteur
  Garth Ennis (scénario), Steve Dillon et Tom Mandrake (dessin)
Editeur (Collection)
  Panini Comics (100% Marvel)
Date de parution
  Novembre 2003
Prix
  12 €
Nombre de pages
  144
Episodes VO
  Punisher (vol.6) #20-22, 24-26

 

 

Deux aventures complètes du Punisher signées Garth Ennis. La première, illustrée par Steve Dillon, suit Castle dans son enquête sur deux policiers véreux. La seconde nous entraîne dans les égouts de New York où le héros traque les membres d'une mystérieuse secte qui kidnappe de pauvres innocents pour les dévorer ! Au crayon, Tom Mandrake.

Policier puis fantastique.

Deux sagas de trois épisodes nous sont proposées dans cet album. Deux sagas relativement différentes. Complètement différentes même.

On commence par une saga on ne peut plus sérieuse, qui aborde des questions assez difficiles avec sobriété, telles que les flics ripoux, les femmes battues ou également la vision qu'a le peuple des policiers et la facilité avec laquelle il les jugent tous pour une seule bavure commise par l'un d'entre eux, le tout à travers une très bonne histoire policière où nous suivons le Punisher suivre deux flics ripoux tentant de se racheter. le tout va forcément se finir de manière tragique.

Bon autant le dire tout de suite, c'est la grande classe: un récit tout en sobriété qui monte en puissance tout du long, dessiné par un Steve Dillon en grande forme, le récit vaut assurément le coup. Certes, c'est du déjà vu, mais quand c'est maîtrisé de bout en bout, pourquoi se priver?

Le deuxième récit change complètement d'ambiance: ici peu de place au réalisme, on a le droit à une histoire horrifico-fantastique teintée d'une bonne dose noire de macabre et gorgée par moments de bon morceaux d'humours. Evidemment, pour dessiner la seule histoire horrifique de la série, Tom Mandrake, spécialisé dans le genre, était taillé pour la mission, et il s'en sort forcément avec brio, même si je n'accroche pas spécialement à son style assez particulier. L'histoire en elle-même est assez surprenante pour du Ennis, et tranche radicalement avec tout son travail sur le Punisher. Il faut un peu de temps pour s'habituer, tant l'histoire est surréaliste, mais avec l'homme qu'il faut aux crayons et un bon traitement malgré une simplicité évidente de l'intrigue, on se dit qu'Ennis a bien fait de prendre le risque de dérouter le lecteur. Paris risqué, mais quasiment réussi.

En bref, encore un bon album du Punisher, Ennis continue sur sa lancée et nous montre qu'on peut écrire longtemps sur un personnage et malgré tout éviter la redite, ces deux histoires totalement opposées le prouvent bien.

 

Derniers commentaires

You are here: Marvel Punisher Punisher vol.6 t.4 - Fratrie
icone_rss