Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Punisher vol.6 t.1 - L'Île des Damnés

Auteur
  Garth Ennis (scénario), Steve Dillon (dessin)
Editeur (Collection)
  Panini Comics (100% Marvel)
Date de parution
  Mars 2002
Prix
  12 €
Nombre de pages
  144
Episodes VO
  Punisher (vol.6) #1-6

 

 

Garth Ennis et Steve Dillon, les célèbres auteurs de Preacher, croquent ici un Punisher ultra-violent et très remonté contre ses adversaires russes, les mercenaires français, les présidents américains et même… Spider-Man ! Cette histoire complète composée des six premiers épisodes de la nouvelle série régulière est agrémentée de couvertures originales et d'une biographie des auteurs.

On prend les mêmes et on continue

Premiers épisodes du Punisher (vol.6), Ennis ne s'embête pas une seconde avec des présentations du personnage et de ses motivations tellement ces épisodes prennent la suite du vol.5. C'est donc directement qu'on rentre dans l'action, avec cette fois-ci un Russe encore plus puissant (on n'a gardé que sa tête de la dernière fois et modifié le reste) et Kreigkopf, méchant typique d'Ennis (c'est-à-dire l'ex-vétéran de telles guerres, qui a commis telles atrocités à tels conflits...), bref du déjà-vu pour ce personnage, d'autant qu'il est moins charismatique que, dans le même genre, l'ennemi de la mini-série Fury. On retrouve également l'inspecteur Soap, qui va devenir l'allié du Punisher pour lui fournir des informations (car il travaille à la brigade anti-Punisher, composée d'un seul et unique membre...lui).

Tout cela constitue donc la première histoire, 5 épisodes en tout et pour tout. Malheureusement, c'est un peu plus laborieux, moins fluide que ce que la team nous a offert précédemment, malgré toujours une bonne dose d'action et d'humour, et le personnage du Punisher toujours aussi intéressant. Ça se lit quand même très bien, mais tout cela est au deçà de la superbe maxi-série précédente. C'est également beaucoup moins sérieux , c'est-à-dire complètement déjanté (voir le Russe avec ses implants mammaires, ou Spider-Man se faisant passer à tabac par ce dernier).

Le 6ème épisode de l'album est lui complètement l'inverse: un épisode très intimiste, avec la voix off du Punisher nous parlant de cet enfer qu'est New York, en recherchant un de ses collègues du Viet-Nam qui est devenu complètement fou pour le "libérer". C'est sobre, sombre, beau, en bref: très bien fichu

Au niveau du dessin, Dillon assure toujours autant et c'est un réel plaisir de le lire. Certes, les dessins commencent à être un peu moins détaillés que ceux de la maxi-série précédente, mais au niveau du storytelling le bonhomme assure toujours autant.

En bref, un album un peu au dessous du précédent mais qui reste bon malgré tout. 

Derniers commentaires

You are here: Marvel Punisher Punisher vol.6 t.1 - L'Île des Damnés
icone_rss