Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

t.6 - Les Traîtres

Powers t.6 - Les Traîtres
Auteur(s) Brian M. Bendis (scénario), Michael Avon Oeming (dessin)
Editeur (collection)
Panini Comics
Date de parution
Février 2010
Prix 15€
Nombre de pages
168
Episodes VO Powers (vol.1) #25-30
powers 6
Quand les journaux télévisés retransmettent une vidéo qui montre le célèbre héros Red Hawk en train d'avoir un rapport sexuel violent avec une mineure, le pays est scandalisé. Et il l'est encore davantage le lendemain quand on retrouve le cadavre du super-héros et qu'on découvre que sous son masque se cachait un sénateur des Etats-Unis. Les détectives Christian Walker et Deena Pilgrim doivent de nouveau enquêter dans le monde complexe (et corrompu) de Powers !

Tout n'est pas beau chez les super-héros

Red Hawk, célèbre super-héros de la fameuse équipe Unity, est retrouvé mort. Peu de temps avant, une vidéo circulait dans les médias où on le voyait humilier sexuellement une pauvre fille. Ces deux affaires sont-elles liées ? Il semblerait en plus qu’un autre encapé ait fait le coup… Il n’en fallait pas plus pour que nos deux inspecteurs Christian Walker et Deena Pilgrim soient embarqués dans l’affaire !

Entre récit policier prenant et analyse lucide du genre super-héroïque à la Astro City, où le « sense of wonder » disparait sous le poids du réalisme, Brian M. Bendis  nous fait découvrir la face cachée des super-héros. Cette étude pertinente s’intègre en filigrane tout le long de l’enquête, menée tambours battants par nos deux héros inspecteur, allant de révélations en révélations jusqu’à l’apothéose finale, qui emmène à réfléchir sur la notion de pouvoir. Un excellent cru d’un Brian M. Bendis de la grande époque, qui savait nous tenir en haleine grâce à une parfaite gestion du rythme et des dialogues prenants et percutants. Autant dire qu’on est loin de ce que cet autrefois excellent scénariste est devenu.

Michael Avon Oeming est l’homme parfait pour apporter, à l’aide de son graphisme très cubique et cartoony, la distanciation nécessaire et nous rappeler qu’on reste dans un comics, et que malgré la profondeur du récit le but reste de divertir. Autant à l’aise pour les scènes de simples échanges verbaux (mais on peut directement dire qu’il s’agit de combats de paroles, avec Bendis) que pour les affrontements fracassants entre super-héros, son storytelling cinématographique, intelligent et varié, ne pêche que par une trop grande utilisation de cases verticales par moments. Mis à part ça, son style un peu désuet risque malheureusement d’en rebuter plus d’un, malgré son grand talent.

Nous voila donc avec probablement l'un des meilleurs tomes de cette remarquable série policière mêlant enquêtes passionnantes et analyse du genre super-héroïque. Pourquoi se priver ?

Derniers commentaires

You are here: Marvel Powers t.6 - Les Traîtres
icone_rss