Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Iron Man : Enter The Mandarin

 

Auteurs Joe Casey (scénario), Eric Canete (dessins), Dave Stewart (couleurs)
Editeur (Collection)
 Marvel Comics
Date de parution
 Mai 2008
Prix 14,99 $
Nombre de pages 144
Episodes VO
 Iron Man : Enter The Mandarin #1-6
 Correspondance VF

 Inédit

 

enter

 

Warming up for movie event of 2008 – find out exactly how Iron Man's deadliest nemesis came to be. A tale from the early days of the Marvel Universe, this saga contains secrets never-before-revealed of the first-ever meeting between the Golden Avenger and the global terrorist known only as the Mandarin! What really happened during that first encounter? Even if you've read the original comics, you only know HALF of the story!

 

Mandales hein !

Une mini série hors continuité qui réécrit la première rencontre entre Iron Man et son ennemi juré le Mandarin. Ici, Tony Stark fait encore croire qu'Iron Man est son employé, le S.H.I.E.L.D. vient d'être créé et les Vengeurs sont mentionnés.

On pourrait croire, comme je l'ai fait en regardant les premières previews qui m'ont tout de suite appâtées, que le principal intérêt de cette mini est sa partie graphique. Eric Canete est en effet véritablement doué, son style cartoony fait fureur sur les scènes d'action où fusent les rayons et explosions en tout genre. Mais le bougre ne s'arrête pas là, il sait composer sur tout type de scènes et conserve une constance en qualité durant les dialogues et les scènes d'exposition. Le découpage varie sur une base fixe qui respecte toujours la séparation entre les cases (et Dieu sait que j'aime ça) avec tout de même une tendance au cadrage cinemascope.
Mais là encore, Canete se garde bien de tomber dans les travers que bon nombre de dessinateurs mainstream suivent. Il ne fait pas du comics cinema mais bien du comics et assure une dynamique dans la réalisation sans avoir recours à des trucs éculés.
Sa maitrise des masses est un enchantement et même si il pêche un peu sur les grosses profondeurs de champs, ses solutions fonctionnent et il ne cède pas à la fainéantise. Un petit défaut quand même, je n'aime pas du tout sa Pepper Potts.
Là dessus Dave "Mon coloriste préféré" Stewart vient faire sa magie et lui invente une palette adéquate et complètement personnalisée, le rendu est superbe et donne un plus incontestable.

Mais ça ne s'arrête pas là ! Casey, dont je ne crois avoir rien lu jusqu'à présent, m'a agréablement surpris en fournissant un scénario illustratif qui tire les choses vers le haut. Le premier chapitre est même très dense. Alors certes ça reste une mini "retcon" et l'opposition qu'il dresse entre le Mandarin et le monde moderne n'est pas très subtile mais le contrat est rempli et le Mandarin est parfaitement insupportable d'arrogance.

De la bonne mini série, belle à se damner.

Dans les griffes du Mandarin

Sur fond de "retroactive continuty" concernant la première rencontre entre le Mandarin et le Justicier d'Acier, Joe Casey nous pond une mini-série très agréable à lire. Seule ombre au tableau, le conflit Est/Ouest est traité de manière bien trop cliché et on aurait aimé un peu plus de subtilité. Malgré cette faute de goût, l'auteur se rattrape en écrivant magnifiquement ses personnages. En ce sens, les dialogues du Mandarin sont absolument grandioses. Casey décrit un être auto-suffisant, mégalomane et au final absolument insupportable ! Que du bonheur ! Tony Stark n'est pas mal non plus. Entres une conquête envahissante, le S.H.I.E.L.D. nouvellement créé et ses proches collaborateur (Pepper Pots et Happy Hogan), le millionnaire industriel est superbement mis en scène et on en redemande.

Niveau graphique c'est très beau, fun et explosif. Les dessins vaudraient d'ailleurs à eux seuls l'achat du recueil ! Le style d'Eric Canete prend tout son sens dans les scènes d'action où pouvoirs magiques et explosions en tout genre font rage. Le bonhomme sait comment donner de la vie à une bonne grosse baston ! Pour les scènes plus calmes, l'artiste maintient une qualité constante et ne va pas chercher la facilité dans son storytelling. Son découpage dynamique est très plaisant et permet de ne jamais ennuyer le lecteur. Une vraie réussite graphique !

Un récit parfait pour une introduction au personnage d'Iron Man.

Derniers commentaires

You are here: Marvel Iron Man: Enter the Mandarin
icone_rss