Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Hood t.1

Auteur
Brian K. Vaughan (scénario), Kyle Hotz (dessin)
Editeur (Collection)
Panini Comics (MAX)
Date de parution
Juin 2008
Prix
12 €
Nombre de pages
144
Episodes VO
Hood #1-6

 

 

Une histoire sombre dans laquelle le personnage principal, Parker Robbins, découvre une cape et des bottes magiques. Mais plutôt que de devenir un simple super-héros, Parker décide de devenir le plus grand criminel de New York. « À grands pouvoirs… grandes opportunités ! »

Amère déception

Hood, mini-série de la gamme MAX de Marvel (la gamme pour adultes, où les auteurs ont les coudées libres), scénarisée par Brian K. Vaughan et contant les péripéties d'un loser trouvant par hasard des objets magiques et décidant de s'en servir non pas pour combattre le crime mais pour l'alimenter, voila de quoi m'aguicher. Malheureusement la déception n'en fut que plus grande.

Récit pour adulte, tout d'abord, mouais on repassera. BKV avait apparemment une grande liberté pour cet album, l'a-t-il utilisée? Je ne crois pas, tant il reste enfermé dans des carcans d'un récit noir (et encore, gris on va dire) d'un classicisme à toute épreuve. On peut faire du très bon polar tout en restant très classique (David Lapham et Ed Brubaker entre autres nous l'ont démontré), mais là en plus d'être classique le récit est très prévisible et pas spécialement passionnant, c'est du gros déjà-vu.  Même le personnage principal, censé être mauvais, se révèle en fait de très bon fond, et on s'écarte encore une fois de ce qui aurait pu être intéressant au profit d'une pseudo-morale à deux balles. Dommage. Bon, malgré cela, l'album ne possède pas que des défauts, même s'il pâtit de ceux précités, et l'ensemble se lit plutôt bien, la narration est fluide, bref si je ne savais pas que c'était du BKV, qui plus est doté d'une assez grande liberté, j'aurais trouvé le récit très honnête, mais voila quand on connait l'homme, quand on sait ce qu'il a voulu faire, on ne peut qu'être déçu.

Au niveau du dessin, Kyle Hotz assure le minimum syndical et son ambiance sombre est assez réussie, même si cet auteur n'est définitivement pas ma came.

En bref, en récit kiosque, pas de problème, mais à 12€ en librairie, passez votre chemin. Attendez de le trouver d'occasion. 

Derniers commentaires

You are here: Marvel Hood
icone_rss