Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Captain America vol.5, t.8 - The Death Of... 3

Auteur
 Ed Brubaker (scénario), Steve Epting & Roberto De La Torre (dessin)
Editeur (Collection)
 Marvel Comics
Date de parution
 Mars 2009
Prix
 14.99 $
Nombre de pages
 144
Episodes VO
 Captain America v.5 #37-42
Correspondance VF
 Marvel Icons #46-51 (Éditions Panini)

 

The saga of the New Captain America continues! He's doing his best to carry on the legacy of Steve Rogers, but things go from bad to worse for Bucky Barnes when the Red Skull makes an unexpected move for the very soul of America! Collects Captain America #37-42.

La multiplication des pains… Et des Cap' aussi !

Mené par le sénateur Gordon Wright, un politicien véreux dont Red Skull tire les ficelles en coulisse, le nouveau parti Third Wing entre dans le bal des élections présidentielles américaines... La majorité des électeurs semblent s'en féliciter et plébisciter le politicien ! Et ce, d'autant plus lorsque Captain America, le vrai Captain America, fait son retour et apporte son soutien à la campagne de Wright…

Avec cet arc (The Man Who Bought America) qui clôt la trilogie The Death Of Captain America, Ed Brubaker, dans le but de privilégier suspens et action, laisse de côté la continuelle remise en question de Bucky Barnes quant à sa place en tant que nouveau Cap'. Avec une bonne gestion de la tension, notamment grâce à des revirements de situation bien dosés, l'auteur tient le lecteur en haleine tout le long de ces six épisodes qui se lisent d'une seule traite. Par contre, là où le bât blesse, c'est lors du retour du soi-disant ''vrai'' héros étoilé… En effet, Brubaker se perd dans des méandres d'explications qui sont, certes, utiles au public qui ne connaitrait pas l'historique du personnage en long et en large, mais qui cassent cruellement le rythme de la narration. Et même si on se rend compte que le scénariste avait préparé son coup depuis longtemps, le choix de l'homme sous le masque est presque décevant, et on se dit : ''tout ça pour ça ?''. Mis à part ce défaut qui fait un peu tâche, on retrouve une grande partie des éléments intéressants de la série : l'Agent 13 est toujours aussi bien écrit, les rapports et dialogues entre Red Skull/Lukin, Dr. Faustus et Arnim Zola sont encore plus succulents et acides, et l'ambiance très film d'espionnage/complot est bel bien au rendez-vous… Dommage que ces quelques fautes de goût sus-citées viennent entacher ce récit !

Derrière les crayons, on retrouve (encore ?!) Steve Epting toujours hideusement colorisé par Frank D'Armata (encore ?!). Ça commence assez piteusement avec, comme d'habitude, toujours les même défauts de statisme (cf. les autres critiques de la même série, histoire de ne pas se répéter…). Cependant, lors de l'épisode #40, un miracle survient ! Grosses onomatopées bruyantes, explosions de décors qui sortent du cadre, bouclier qui arrive en pleine face du lecteur… Epting s'est enfin rendu compte qu'il dessinait du super-héroïque et non pas une adaptation de télé-favela. Car, en effet, et étonnamment, la scène d'action qui oppose les deux Captain America, bien que loin d'être exceptionnelle au point de faire oublier toutes les tares du dessinateur, renoue avec un graphisme moins pseudo-réaliste et beaucoup plus inspiré… Hélas, trois fois hélas ! Les deux numéros suivants retombent dans le néant abyssal auquel Epting est habitué… C'est décidément à n'y rien comprendre ! A croire que le bonhomme a tout donné dans cet épisode pour mieux se reposer sur ces lauriers après… Au passage, on notera l'apparition de Roberto De La Torre qui vient jouer les tie-in sur l'épisode #39.

Malgré un scénario affaibli par quelques imperfections, Brubaker maintient son rythme de croisière. Quant à Epting… Si seulement tous les épisodes pouvaient être comme le #40 !

Derniers commentaires

You are here: Marvel Captain America Captain America vol.5 t.8 - The Death Of... 3
icone_rss