Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

De l'action, des zombies et encore de l'action !

Guerre et sang au pays des morts-vivants ! Après un précédent volume qui plaçait les pions tout en jouant sur la relation entre Rick et le sociopathe Negan, l’heure est à l’affrontement. Feignant une soumission au tyran Negan, Rick va en réalité rallier ses troupes : ses fidèles alliées depuis le début de l’apocalypse zombie, ainsi que la communauté de la Colline, placée sous l’égide de Jésus et qu’ils ont rejoints récemment, et un autre bastion de survivants : celui d’Ezechiel, encore un gourou tout-puissant – affublé d’un tigre –, mais qui a le mérite de détester cordialement Negan. Ces 3 meneurs d’hommes (Rick, Jésus et Ezechiel) vont fomenter un plan d’attaque pour se débarrasser définitivement de Negan et de ses hommes.

Bien entendu, la stratégie qu’on pensait bien ficelée ne va pas forcément se dérouler comme prévue, et Robert Kirkman prend un malin plaisir à nous asséner un récit tendu, rempli de rebondissements et d’occasions manquées. Le tome précédent était plutôt psychologique, celui-ci est au contraire bourré d’action et de retournements de situations. Et comme notre homme maîtrise la narration à la perfection, la lecture n’en est que d’autant plus fluide et prenante. Un récit ingénieux et qui nous laisse, comme à chaque fois, trépigner d’impatience en attendant la suite, d'autant que les nouveaux personnages introduits sont tous suffisamment singuliers pour être intéressants. En ce qui concerne les zombies, ils ne sont même plus relégués au second plan mais semblent carrément oubliés dorénavant ! C’est un peu dommage qu’ils ne servent plus que comme caution apocalyptique, et qu’on ne s’intéresse plus vraiment à leurs vies, leurs évolutions, leurs mœurs... Mais bon, il faut dire qu’il y a déjà tant à faire du côté des humains !

Et pendant ce temps, Charlie Adlard reste semblable à lui-même en alliant comme à son habitude constance et excellence... Son graphisme âpre et nerveux et la colorisation en niveaux de gris correspondent totalement à l’ambiance mortifère qui émane de la série, et son storytelling est encore une fois sans faille, notamment dans les scènes d’action et de combat dont l’album est gratiné. Sa gestion de l’espace est en ce sens exemplaire, et pourtant les nombreuses escarmouches, prises à revers et contre-attaques contenues dans l’album n’étaient pas des plus évidentes à mettre en scène. Le ton du récit permet également à ce dessinateur efficace et rapide (il réalise d’autres projets en même temps que Walking Dead) d’oublier un peu les scènes de dialogues intimistes pour se concentrer sur de l’action pure, et on constate avec plaisir qu'il est aussi doué pour l’un comme pour l’autre.

Tout en action et rebondissements, ce 19ème tome de Walking Dead a néanmoins un énorme défaut : sa suite se fasse tant attendre ! Excellent de bout en bout.

Derniers commentaires

You are here: Image Walking Dead t.19 - Ezechiel De l'action, des zombies et encore de l'action !
icone_rss