Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Ultra

Ultra

Auteur
 Joshua Luna, Jonathan Luna (scénario et dessins)
Editeur (Collection)
 Delcourt
Date de parution
 14 septembre 2005
Prix
 17.50 €
Nombre de pages
 203 pages
Episodes VO
  Ultra #1-8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Spring City, où les super-héros sont partagés entre leur désir d'aider les forces de l'ordre et la gestion de leur image publique, Pearl Penalosa - alias Ultra - est une véritable droguée du boulot. Elle est devenue la plus grande super-héroïne de tous les temps. Elle a acquis une popularité sans pareille au sein de l'agence Héroïne Inc., et mène une vie absolument parfaite... Du moins en apparence. Sans réelle vie personnelle, ni relation amoureuse durable, elle rencontre fortuitement une diseuse de bonne aventure qui lui ouvre les yeux sur la " vraie " vie. Cette vision rafraîchissante de l'univers des super-héros rappelle autant les ambiances de Sex in the City que celles de X-Men. Première série à succès des frères Luna, Ultra surprend par son audace graphique, la justesse de ses dialogues que sa modernité. Entre comédie et tendresse, cette envoutante histoire s'intéresse bien plus au côté humain que surhumain des personnages, tout en renouvelant totalement le genre.

 

Super Soap...

Les miracles existent, ULTRA en est la preuve! Au pays des amateurs de surhommes en collants qui portent leurs caleçons par dessus, les filles sont rares, les personnages féminins étant le plus souvent cantonnés aux rôles de demoiselles perpétuellement en danger ou de faire-valoir, savamment dévêtues par le hasard pour le plus grand plaisir des geeks dont c'est souvent la seule présence féminine. Seules quelques Geekophiles peuvent parfois s'enthousiasmer pour les formes les plus évoluées de cette expression anglo-saxonne de l'art séquentiel plus communément dénommée "Comics". Le partage et la communication de ce type de passion tient souvent du sacerdoce, et les plus prosélytes tenteront même l'insensée quête de l'approbation féminine d'une allergique à la bande dessinée dans sa globalité.

Les débordements de testostérone s'effacent cependant devant la sensibilité typiquement féminine qui se dégage des pages des frères Luna dans leur récit des aventures de Pearl Penalosa alias Ultra. Dans la ville de Spring City, les super-héros sont sous contrat avec diverses agences chargées de gérer leur carrière contre espèces sonnantes et trébuchantes. S'efforçant de concilier son désir d’aider les forces de l’ordre et les impératifs publicitaires et mondains d'une image publique, Ultra est devenue la plus célèbre super-héroïne de la ville et la plus appréciée des protégées de l'agence Héros inc. Employée dévouée, amie fidèle, fille modèle, Pearl Pelanosa mène une existence idéale aux yeux de son entourage tout entier.

En 197 pages, Jonathan et Joshua Luna donnent naissance à un nouveau genre de super-héros, plus adulte et nuancé mais qui, contrairement à ses ainés des "Watchmen" d'Alan Moore au "Dark knight" de Frank Miller ne nécessite pas de maitriser outre mesure les codes du comics mainstream et de ses 60 ans de continuité. Au delà des acrobaties aériennes, du broyage de métal, du renvoi de balles de révolver et du passage à tabac de "bad boys" enflammés (au sens propre), Pearl doit en fait lutter contre l'envahissante Ultra qui attire sur elle les attentions de princes peu charmants, les regards des paparazzi et les quolibets cruels d'admirateurs prompts à bruler leurs idoles d'hier. Le pire ennemi de Pearl n'est finalement que son effroyable solitude qu'un tissu d'amis et de connaissances hétéroclites et bigarrés ne parvient plus à combler.

Ce traitement de l'héroïsme, du pouvoir et de l'esclavage médiatique amène un nouveau lectorat à s'émouvoir sur le destin solitaire de Pearl, femme trop puissante pour ne pas faire peur à des hommes aux abois sans plus de repères virils. La limpidité du propos associée à une sobriété graphique proche de la "ligne claire" et une mise en couleurs qui privilégie les tons pastels finit de séduire la lectrice la plus rebelle aux extravagances chromatiques et aux anatomies hypertrophiées habituellement associées au genre super-héroïque. Il ne reste alors plus au fan-boy de base qu'à laisser parler la femme qui est en lui et à attendre de concert avec sa mie enfin conquise l'achat de "Girls" en piaffant d'impatience!

 

Derniers commentaires

You are here: Image Ultra
icone_rss