Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

The Red Star, t.1

Auteur
 Christian Gossett (scénario & dessin)
Editeur (Collection)
 Semic (Semic Books)
Date de parution
 Novembre 2001
Prix
 8.99 €
Nombre de pages
 104
Episodes VO
 The Red Star #1-4

 

Plusieurs générations durant, le puissant Empire connu sous le nom d'Union des Républiques de l'Etoile Rouge a massacré par millions sur l'ordre de son leader, puissant sorcier obsédé par sa propre immortalité. Hantés par les fantômes du passé, les héros de l'Etoile Rouge découvrent la véritable nature de leur leader et décident de déserter en s'engageant dans un combat pour la liberté, se libérant ainsi du joug oppressant de la tyrannie.

Beau mais vain

The Red Star est un volume paru il y a quelques années maintenant chez Semic. Christian Gossett en est le scénariste et le dessinateur. En lisant sa bio, on apprend qu'il a longtemps travaillé pour Lucasfilms. Et, si on ne le savait pas, on l'aurait aisément deviné tant cela saute aux yeux.

Revenons à nos moutons, The Red Star est l'histoire d'une belle jeune femme, Maya, sorcière de son état, officier d'une armée ressemblant comme 2 gouttes d'eau à l'Armée Russe, qui a perdu son mari, soldat de cette même armée, 10 ans plus tôt lors d'une terrible bataille, et qui va découvrir que ce qu'elle croyait savoir n'est pas forcément la vérité.

L'histoire en elle-même est intéressante, choc de croyances, supériorité supposée de sa propre foi mise à mal par l'adversité, ouverture sur les autres, les thèmes abordés sont nombreux, et l'opposition du Bien contre le Mal plutôt pas mal amenée. Mais l'influence de Lucas semble omniprésente. L'Ennemi ressemble comme 2 gouttes d'eau (tant au niveau du caractère que graphiquement) à Dark Vador,  les agents du Bien évoluent dans ce qui pourrait être la Force, l'histoire en elle-même, d'ailleurs, est plus un script de long métrage qu'une bande dessinée en elle-même.

Graphiquement, même impression: d'abord, c'est beau, très beau. Mais c'est statique. Extrêmement statique. On a vraiment l'impression de lire un storyboard. Les fans d'art séquenciel, de storytelling vont hurler. Les cases ne s'enchaînent absolument pas. La plupart, d'ailleurs, occupent la page entière. On s'arrête pour observer leur beauté, il y a d'ailleurs peu de bulles et beaucoup de texte, bref, ce n'est pas réellement une BD. Et l'influence Lucas est omniprésente tant dans les designs des persos, de leurs uniformes, leurs armes, leurs vaisseaux, etc ...

J'aurais bien recommandé l'achat de cet ouvrage, beau, plutôt intéressant, et trouvable assez facilement à bas prix, si Christian Gossett avait achevé son histoire à la fin de celui-ci. D'ailleurs, il aurait pu, il n'en était pas loin. Malheureusement, un tome 2 existe, qui gâche tout. Vous saurez donc, en lisant ma chronique du tome 2, pourquoi il ne faut pas acheter ces 2 livres.

 

Derniers commentaires

  • Fioutch
    I see you don't monetize your page, don't waste your traffic, you can earn ... Suite...
    21/10/18 - 07h22
    Par Guest
  • Le poivrot de l'espace !
    Hi. I see that you don't update your site too often. I know that writing co... Suite...
    20/10/18 - 21h07
    Par Guest
  • Red Angela
    Hello. I see that you don't update your blog too often. I know that writing... Suite...
    20/10/18 - 09h33
    Par Guest
  • Hood
    I see you don't monetize your blog, don't waste your traffic, you can earn ... Suite...
    20/10/18 - 09h29
    Par Guest
  • Bourrin?
    It's better to quit then to continue playing and losing funds. She is also ... Suite...
    20/10/18 - 09h06
    Par Guest
  • Les trompettes de l'Apocalypse...
    If you're working in exercise than you desire to know about exercise. Once ... Suite...
    20/10/18 - 06h31
    Par Guest
You are here: Image The Red Star t.1 - The Red Star
icone_rss