Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Madman t.3

Auteur
 Michael Allred (scénario & dessin)
 Editeur (Collection)
 Image Comics
Date de parution
 2007
Prix
 17.99 $
Nombre de pages
 264
Episodes VO
 Madman Comics #12-20, Madman King-Size Super Groovy Special ! 
Correspondance VF
 Inédit

 


This is the final volume collecting the regular Madman Comics series leading up to the celebrated Madman Atomic Comics. This collection contains the epic Exit of Dr. Boiffard story arc as well as the tale of the G-Men From Hell. Rocket packs, sea monsters, and giant brains abound in the creation that inspired The New York times to state : "Behind Mr. Allred's winking in-jokes...lies the deeply felt conviction, fired by a passionate devotion to the comics art form, that heroes born of ink and pulp can serve as springboards for cultural commentary, soul-searching, or metaphysical musings."

My name's Einstein.. Frank Einstein !

Madman, c'est rien de moins que LA série de Mike Allred, dessinateur talentueux de la saga X-Force/X-Statix scénarisée par Peter Milligan. C'est aussi ma première incursion dans l'univers si déjanté de l'auteur et, en particulier, de son personnage fétiche, Frank Einstein a.k.a. Madman. Personnage créé de toute pièces par des scientifiques légèrement déglingués du bulbe, Madman navigue dans un univers tout ce qu'il y a de plus classique, mais néanmoins gorgé d'espions, de scientifiques fous, de super-héros, de mutants ou encore de revenants. Non pas qu'ils soient légion, mais le statut de créature un peu particulière de Madman va forcément le faire rencontrer pas mal de gens de cette espèce.

Première expérience réussie pour ma part. Si j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'œuvre (surtout dû au fait que la continuité est incessante dans la série, et que beaucoup de retours en arrière sont utilisés (bon, en même temps en commençant au volume 3, je l'ai un peu cherché), l'ensemble est vraiment très agréable à lire, et le mélange de films de gangsters old-school (avec une bonne dose d'espions, d'organisations secrètes, de puissants groupuscules, de pièges et traquenards, d'assassinats), d'esprit super-héroïque et de film de science-fiction ou d'horreur de la Hammer (avec ses fameux savants fous), le tout gorgé d'humour et d'absurde, est vraiment plaisant à lire. Bon, Mike Allred reste quand même un surdoué du dessin avant d'être scénariste, et certains passages sont assez lourds, mais il s'en sort haut la main. 10 épisodes qui vous tiennent réellement en haleine, et qui contiennent une saga en 4 épisodes sur le destin du Dr. Boiffard, un des "créateurs" de Madman, qui va emmener notre héros à se questionner sur lui-même, un one-shot d'Halloween et de Noël qui nous raconte les débuts de Jack Pomade, le M. Fantastic des Atomics, une autre saga de 4 épisodes centrés sur les deux gangsters revenus des enfers, Mattress et Crept, et un dernier épisode plus sombre sur les excentricités morbides d'un savant fou.

Et puis, en parlant des dessins, il faut bien avouer que Mike Allred, c'est l'extase assurée : un graphisme très comic-book 60's, un trait précis, un storytelling et une narration parfaite, des personnages extrêmement bien caractérisés, notamment grâce aux costumes : un vrai bijou. Et j'oubliais, la très belle édition d'Image nous propose en plus des pin-ups Madman de différents artistes, entre autres des auteurs comme Arthur Adams (X-Men), Mike Mignola (Hellboy, Aliens : Salvation), Seth (Wimbledon Green), Frank Cho (Shanna the She-Devil), Jeff Smith (Bone), Frank Quitely (We3, All-Star Superman) ou encore Eric Powell (The Goon)... Rien que ça.

Bon, pour ma part je vais aller directement commander les volumes 1 et 2 de cette merveilleuse série qu'est Madman, et il y a encore de quoi faire à part ça (The Atomics, les crossovers avec Madman...) tant Mike Allred a été prolifique envers sa création !

Le monde est fou, fou, fou… Voyez-vous ?!?

Frank (aka Madman) vit mal la surprenante disparition du Dr. Boiffard. Tellement qu'il se fâche avec ses amis. Plongé dans les remords, il va vivre une expérience métaphysique qui va lui permettre d'accepter sa vie telle qu'elle est, mais également d'être une fois de plus embrigadé dans une histoire folle avec les G-Men, le Tri-Eye et… Monstadt !

Dernier tome de cette ''intégrale'' consacrée à Madman qui n'est, à proprement parler pas complète étant donné qu'il manque quelques crossovers (dont un avec Superman… Sic !), ainsi que d'autres séries telles que The Atomics…

Le point fort de ce Madman, c'est évidemment la patte graphique si typique de son créateur : Michael Allred. L'influence comic-book des sixties est indéniable (cette planche ''clin d'œil'' où l'on peut apercevoir le repaire du héros avec des découpes permettant de savoir ce qui se cache dans les différentes pièces… comme un certain Kirby l'avait déjà fait sur les Fantastic Four), mais le style très personnel de l'artiste fait qu'on ne tombe jamais dans l'hommage surfait et trop référentiel. La narration est dynamique et pleine de trouvailles, le trait est assuré et précis … Bref, l'inventivité et la qualité sont, comme d'habitude, au rendez-vous. Tellement que les planches en deviennent fantastiquement bandulatoires et qu'on dévore ce TPB en quelques bouchées ! De plus, la colorisation vive, mais jamais kitsch, de Laura Allred, finit de donner un superbe cachet à la série !

Pour le scénario, c'est un peu moins maîtrisé. Parfois, l'auteur tombe dans la facilité ou les raccourcis faciles. Mais bon, il faudrait vraiment être bégueule pour ne pas succomber aux charmes de ces histoires remplies à ras-bord de gros robots, d'agent spéciaux pas très nets (les agents du FBI qui vont en enfer puis en ressortent par une baignoire !!!), de scientifiques complètement fous, d'aventures invraisemblables… De plus, les personnages sont, au fil des épisodes, de mieux en mieux écrits, avec notamment un Madman qui, par l'intermédiaire de sa relation avec le Dr. Boiffard et de l'expérience métaphysique qui en découle, va apprendre à s'accepter tel qu'il est. Un thème évidemment traité mille fois ailleurs, mais qui ici, allié à cet univers si particulier et ces protagonistes hauts en couleurs, prend un sens tout particulier et arrive à toucher et à émouvoir sans pour autant virer dans le pathos de bas étage. Une merveilleuse façon de boucler la boucle.

En conclusion, des séries comme celle-ci, on aimerait en voir plus souvent ! Nuff' said !

Derniers commentaires

You are here: Image Madman t.3 - Madman Volume 3
icone_rss