Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Madman t.1

Auteur
 Michael Allred (scénario & dessin)
Editeur (Collection)
 Image Comics
Date de parution
 Octobre 2007
Prix
 24.99 $
Nombre de pages
 368
Episodes VO
 Madman #1-3; Madman Adventures #1-3
Correspondance VF
 Inédit

 

Mike Allred holds rank in the pantheon of great American cartoonists, and Image Comics is proud to bring the first volume of his seminal work, Madman, back into print. This volume introduces Madman and the rest of eccentric citizens of Snap City: mad genius Dr. Flem, the evil Mr. Mondstadt and Joe, the love of Frank Einstein's life. Allred weaves colorful characters, pop culture and superheroics into heartfelt modern myth!

Mister Excitement

Madman (aka Frank Einstein) n'est pas un de ces super-héros usuels… Tueur de la mafia, il décède dans un accident de voiture pour être finalement recousu et ramené à la vie par une paire de scientifiques fêlés du caisson : le Dr. Egon Boiffard et son comparse le Dr. Gillespie Flem. Nommé Frank Einstein pour rendre hommage à Frank Sinatra et Albert Einstein (sic !), notre revenant possède désormais des réflexes surnaturels ainsi qu'un pouvoir précognitif qui s'active aléatoirement lorsqu'il touche des gens… Tout un programme !

Madman c'est le bébé dégénéré du talentueux dessinateur Michael Allred (X-Force/X-Static). Une sorte d'énorme hommage aux comics des 60's, aux vieux films de science-fiction avec décors en carton-pâte, aux histoires de gangsters peu fréquentables, etc... En fait, à tout un pan de la culture populaire des années 50 à 70 !

En premier lieu, on trouve recueillis dans ce volume 1 les trois premiers épisodes, d'une cinquantaine de pages chacun, mettant en scène le personnage en noir et blanc (et avec un peu de gris aussi !) : Madman #1-3. Au début, le héros en connait autant sur lui-même que le lecteur… C'est-à-dire pas grand-chose ! Frank ne sait pas qui il est, il conserve le cadavre du Dr. Boiffard dans son congélateur et doit retrouver le Dr. Flem afin qu'il l'aide à réanimer son créateur pour qu'il puisse enfin en apprendre un peu plus sur ses origines. Dans cette aventure, on fait également la connaissance de Mr. Monstadt, l'ennemi juré de Frank et accessoirement son ancien employeur qui veut voler les secrets scientifiques de Boiffard pour pouvoir vivre éternellement… Dès les premières pages, le ton est donc donné. Gros délirium tournant autour de mafieux, de scientifiques complètement siphonnés du bocal, et de tribulations improbables, Madman c'est tout cela et bien plus encore. Un récit rempli à raz-bord de clins d'œil à l'intention des amateurs de séries B et de genres dits ''mineurs''… Alors certes, on pourra reprocher un certain manque de rigueur dans l'écriture (le bonhomme est avant tout un dessinateur né, et cela se sent), mais qu'est-ce qu'on s'amuse !

Plus loin, on nous propose les trois épisodes de Madman Adventures (cette fois en couleur, avec la collaboration de Laura Allred, la femme de l'auteur), où là le protagoniste principal est affranchi de la quête séminale par laquelle il devait se découvrir. Ceci permet à Allred de pousser le bouchon encore plus loin dans la folie et ce n'est pas le lecteur qui s'en plaindra ! Et c'est donc parti pour un voyage temporel dans lequel le Madman aura fort à faire avec des ptérodactyles, tyrannosaures rex et autres grosses bestioles pas très sympathiques, mais aussi avec de vieilles connaissance du Dr. Flem. Ou encore ce merveilleux récit dans lequel Frank Einstein rencontre un être venu d'un lointain univers. Non sans oublier de développer la relation du type ''La Belle et La Bête'' que le Madman entretient avec la jeune et jolie Joe… Tout un programme ! Choses promises, choses dues !

Comme dit précédemment, le scénario n'est clairement ce qui frappe à l'esprit lorsqu'on repense à cette œuvre. Non, s'il faut lire ce comic-book, c'est surtout pour les planches fascinantes de ce surdoué qu'est Michael Allred. Trait précis et expressif, sens inné de la narration, storytelling rythmé et dynamique… Vraiment la grande classe ! C'est bien simple, les 300 pages du TPB passent à une vitesse phénoménale et dès qu'on a fermé le bouquin on a qu'une seule envie : lire la suite ! (Enfin, c'est ce que votre humble serviteur va faire en tout cas !)

Pour tous les amoureux de culture populaire… Et surtout pour découvrir (si ce n'est pas déjà fait) un putain de bon dessinateur comme on en voit que trop rarement !

Homme fou

1er tome de l’intégrale Madman, la série culte de Mike Allred, celui-ci contient les tout premiers Madman #1-3 puis sa suite, Madman Adventures #1-3. Six épisodes qui totalisent quand même 250 pages !

 

Les trois premiers Madman, qui ont maintenant une bonne quinzaine d’années, sont loin de ressembler graphiquement au Allred d’aujourd’hui ! Le trait est plus appuyé, moins sûr et pur que maintenant. Et pourtant, l’homme savait déjà bien manier son crayon grâce à une mise en scène intelligente et dynamique et des dessins qui empruntent à beaucoup de sources, des comics classiques (l’influence de Kirby est évidente) à la pop-culture. De plus, le dessin n’est pas colorisé, on se contentera ici d’aplats de gris qui fonctionnent à merveille. Introduisant le personnage de Frank Einstein a.k.a. Madman, truand ressuscité par deux scientifiques totalement barrés, le scénario est lui aussi un amalgame d’influences diverses, en grande partie les séries B des années 50 et 60 et tout son lot de savants fous, de gangsters et truands, de créatures bizarres et de robots délirants. Un scénario qui part dans tous les sens et qui, même s’il est loin d’être d’une grande profondeur, demeure plutôt agréable à suivre, surtout mis en image de telle manière !

 

Une fois tous les décors de la série Madman posés et les personnages principaux et secondaires clarifiés (comme le personnage féminin Joe, dont résultera une love story tout sauf conventionnelle avec notre ami Frank), les trois épisodes de Madman Adventures sont l’occasion pour Mike Allred d’aller encore plus loin dans le fourre-tout archi-référencé que constitue sa série : entre des paradoxes temporels, un voyage au pays des dinosaures ou encore un extra-terrestre perdu dans des ruines aztèques, Allred nous embarque dans son monde totalement délirant où tout est possible, surtout si c’est du n’importe quoi !

Mais, encore une fois, c’est surtout le dessin qui vaut le coup d’œil sur Madman. Sublimé par les couleurs de sa femme Laura Allred, le trait de Mike s’affine, commence à être beaucoup plus sûr et efficace, et son storytelling intelligent fait mouche à chaque scène d’action dont Madman regorge !

 

Preuve de la grande popularité de la série, ce tome contient pas loin d’une trentaine de pin-ups Madman fait par divers artistes, et les noms sont impressionnants : Jack « The King » Kirby, Alex Toth, Frank Frazetta, Barry Windsor-Smith, la team Image (Eric Larsen, Jim Lee, Mark Silvestri, Todd McFarlane), les frères Hernandez, Darwyn Cooke, Paul Pope, Philip Craig Russel, Bill Sienciewicz, Sergio Aragones ou encore John Byrne, un casting qui relève du fantasme !

 

En bref, Madman reste un incontournable du comics. Pas forcément pour son scenario, même s’il demeure un melting-pot plutôt intéressant de tout un pan de la science-fiction et de l’horreur, mais plutôt pour un dessin d’une impressionnante maîtrise et d’un grand dynamisme.

Derniers commentaires

You are here: Image Madman t.1 - Madman Volume 1
icone_rss