Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Invincible t.5

Auteur
 Robert Kirkman (scénario), Ryan Ottley (dessin)
Editeur (Collection)
 Image Comics
Date de parution
 Novembre 2005
Prix
 14.99 $
Nombre de pages
 176
Episodes VO
 Invincible #20-24; #0
Correspondance VF
 Inédit

 

torso

 

After the hectic events of Invincible Vol. 4: Head of the Class, Mark - a.k.a. Invincible - while continuing to deal with the loss of his father, finds himself face to face with piles of villains ad the worst conflict of all: teenage love! Collects Invincible #20-24, plus Invincible #0.

Le Spider-Man d'Image

Les aventures d’Invincible continuent…

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le scénario de cette série est dense! Non seulement, Robert Kirkman nous pond le Spider-Man d’Image (avec tout ce que cela incombe : acceptation des responsabilités, relations avec la famille et les amis, etc.), mais en plus, l’auteur gonfle son récit de myriades de sous-intrigues, toutes développées parcimonieusement et en parallèle. Pratiquement impossible de s’ennuyer durant la lecture ! Ajoutez à cela des dialogues excellents et de petites scènes quotidiennes très drôles (mais surtout tellement réalistes) et cette série devient un vrai petit plaisir coupable mélangeant allègrement soap et super-héroïque. Il devient donc pratiquement impossible de s’empêcher de finir le recueil d’une seule traite !

Pour la partie artistique, Ryan Ottley est toujours au top. Son trait minimaliste, aiguisé et fin est parfait. Mais c’est sans doute dans l’action que le bonhomme révèle ses qualités de storyteller hors du commun. Son sens du mouvement plein de vie et d’énergie remplit sans aucun problème le cahier des charges qu’impose une telle série. Une vraie réussite. (Pour les sceptiques qui douteraient encore des qualités du bonhomme, jetez simplement un coup d’œil sur ses crayonnés et travaux préparatoires à la fin de ce volume… Magnifiques !)

Quand on voit la qualité de cette œuvre dans son ensemble, il est vraiment regrettable d'apprendre que Delcourt n'éditera sans doute plus la série... Vive la VO!

 

Frais, fun, et intelligent.

Qu'est-ce que c'est bon Invincible, il n'y a pas à dire.

Les bases sont posées, Kirkman peut maintenant jouer à fond la carte du soap avec quantité de protagonistes et d'intrigues parallèles, suivant une recette éculée mais tout à fait adaptée : pas plus de deux ou trois pages par situation/protagoniste, puis on passe au suivant, et ainsi de suite. Il est donc logiquement impossible de s'ennuyer à la lecture des épisodes, puisqu'on a à peine le temps de se lasser que quelque chose de nouveau arrive.
Et Kirkman dose parfaitement sa série entre action, humour et suspens, ou encore entre moments graves et légers.
Bon, on pourrait peut-être lui reprocher de céder à la facilité, mais comme il relance sans cesse de nouvelles intrigues et, de plus, n'hésite pas à bouleverser le statu quo, l'essentiel est largement fait.

Aux dessins, Ryan Ottley assure comme c'est pas permis et finalement on se surprend à ne plus regretter du tout le pourtant très bon Cory Walker. Un très grand dynamisme s'empare de ses jolies planches et il est le dessinateur idéal pour une série comme Invincible.

Pour terminer, il faut savoir qu'un Ultimate Spider-Man en aussi bien, voire mieux, est disponible chez Image : Invincible.

 

Derniers commentaires

You are here: Image Invincible t.5 - The Facts of Life
icone_rss