Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

t.2 - Déserteur

Brit t.2
Auteur
Robert Kirkman et Bruce Brown (scénario), Cliff Rathburn (dessin)
Editeur (Collection)
Delcourt (Contrebande)
Date de parution
Mai 2012
Prix
14€95
Nombre de pages
152
Episodes VO
Brit #1-6
brit 2

Il est indestructible et cogne sur tout ce qui se met en travers de son chemin. Il ne fait pas dans la dentelle, vit avec une stripteaseuse qui pourrait être sa petite-fille... Et pourtant, bien qu'il soit en âge de bénéficier de la carte vermeil, il est le dernier recours de la nation en détresse. Alors qu'il pensait couler des jours tranquilles, Brit se bat contre des dinosaures, combat de belliqueux terroristes, et se coltine des savants fous qui développent des virus toujours plus toxiques ! Cela finit par faire beaucoup pour un seul homme, même s'il est censé résister à tout. Sa soeur, mais aussi Invincible, Wolfman et bien d'autres viennent l'aider. L'heure est-elle venue pour l'invulnérable Brit de prendre sa retraite ? Après Walking Dead, découvrez Brit, l'autre série jubilatoire créée par Robert Kirkman et Tony Moore. Ne passez pas à côté des aventures de ce vieillard que rien ne peut arrêter... Sinon, on vous envoie Brit !

Brit, c'était mieux avant...

Prenons un temps, voulez-vous. Contemplons la splendide couverture de ce deuxième tome des aventures de Brit. Une femme au visage passablement déformé affublée de protubérances mammaires défiant les lois de la gravité, un angle de vue douteux, un effet de vitesse et d’urgence complétement à côté de la plaque… Au moins la couverture interpelle, me direz-vous. Mais j’aimerai bien quand même savoir qui a validé un dessin aussi hideux, à des lieues des sympathiques covers originales dont l’album est garni.

Ceci étant dit, revenons à nos moutons. Pour rappel, Brit possède la particularité d’être invulnérable. Pas mal, c’est vrai, mais c’est tout. Pas de super-force, de vitesse exceptionnelle, de rayons X, non rien de tout ça : il est juste invulnérable, point. Et également bougon, caractériel et désabusé. Ce vétéran a fait les beaux jours du gouvernement qui l’envoyaient aux quatre coins de la planète dès qu’une menace apparaissait : extra-terrestres, monstre préhistorique, robots de combats construits par un savant fou ou autres. Dans le tome 1, ses employeurs ont discrètement essayé de l’évincer, le trouvant vieillissant. Ils se sont bien sûrs vite ravisés, et c’est Brit lui-même, à la fin de l’album, qui décide de raccrocher. Mais curieusement, on surprend notre héros râleur en train de sauver une nouvelle fois la planète au début de ce deuxième tome. Il aurait également quitté sa jeune femme et leurs fils, pour ne pas les mettre en danger. Ce Brit-là est-il le Brit que nous connaissons ?

Robert Kirkman, secondé pour l’occasion par Bruce Brown (dont c’est quasiment le seul travail connu à ce jour), nous propose ici un album au scénario audacieux, bien loin des simples histoires du premier tome. Et c’est justement là que ça pêche. Il faut bien l’avouer, les histoires de Brit ne brillaient pas par leur complexité mais étaient légères, bien racontées et d’un fun infini, avec en plus plein de trouvailles sympathiques dans la gestion des scènes d’action. Tout le contraire de cet album, qui s’engouffre dans un scénario faussement complexe qui a bien du mal à captiver le lecteur. Les scènes d’actions sont quand même nombreuses, et puis comme d’habitude avec Kirkman la lecture est d’une limpidité exemplaire et de fréquentes notes d’humour rendent l’ensemble plutôt distrayant, mais il faut bien l’avouer : cet album est beaucoup moins divertissant que le précédent. Une petite déception.

Cliff Rathburn a également connu de meilleurs jours. Même si le trait clair et le style dynamique est toujours aussi agréable à l’œil, surtout avec ces couleurs pures donnant un esprit jeune et « comic-book » à l’album, le storytelling de cet artiste a souvent été plus inspiré. Les scènes d’action, nombreuses, donnent l’impression d’avoir été exécutées à la va-vite. Un travail somme toute très correct, mais qui est là encore en deçà du précédent tome (il faut dire qu’on avait droit à du Tony Moore en grande forme).

Moins barré et décomplexé que le 1er tome, un album assez décevant qui se prend un poil trop au sérieux : pour le troisième et dernier tome, s’il-vous-plait, rendez-nous le Brit qu’on aime, celui qui castagne et punchline à gogo !

Derniers commentaires

You are here: Image Brit t.2 - Déserteur
icone_rss