Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Battle Pape

Battle Pape
Auteur
Robert Kirkman (scénario), Tony Moore (dessins)
Editeur (Collection)
Editions Stara
Date de parution
Juin 2010
Prix
29€
Nombre de pages
368
Episodes VO
Battle Pape #1-14
battle pape
Les démons de l'enfer ont envahi la Terre et s'y sont taillé un empire. Désormais la sécurité du monde dépend de BATTLE PAPE, pape hors-norme, buveur et paillard, dont le comparse juvénile est un certain Jésus Christ.

L'évangile selon Kirkman

Quelques années avant de créer la série culte The Walking Dead, le tandem Robert Kirkman et Tony Moore réalisaient leurs premiers faits d’armes chez l’éditeur indépendant (fondé par Kirkman himself) Funk-O-Tron. Le nom de cette série ? Battle Pope. Un nom légitime, bien sûr : les démons, après la signature d’un traité avec les humains, s’installent définitivement sur Terre puisque leurs locaux à eux (l’enfer) sont insalubres. La cohabitation se passe plutôt bien, mais des brebis galeuses ne tardent pas à apparaître. Et un démon délinquant, ça fait plutôt mal : Dieu ne tarde donc pas à donner d’immenses pouvoirs au pape actuel, un individu vulgaire, lubrique et amoral, afin qu’il s’assure que la paix règne sur Terre (Amen). Et tant qu’à faire, autant lui confier son fils Jésus pour qu’il s’en occupe.

L’introduction tenant sur quelques pages, on entre très vite dans le vif du sujet avec Battle Pape (au passage, pourquoi avoir traduit un mot sur les deux ?), personnage fort en tête qui castagne sans réfléchir. Et de la baston, il y en a, Robert Kirkman n’étant pas avare en monstres de toutes sortes et Tony Moore semblant aimer les corps qui voltigent. Action, humour, un peu de sexe et de blasphème et une grande part de portnawak sont quasiment l’essentiel de Battle Pape. L’histoire quant à elle, plutôt simpliste, avance tout doucement. Mais bizarrement tout cela est très loin d’être digeste.

Pour autant, le pitch m’intéressait, mais on sent que Kirkman en est vraiment à ses débuts et ne maîtrise ni la narration (l’ensemble a beaucoup de mal à s’enchaîner) ni ses dialogues et scènes comiques (c’est souvent franchement lourd). On le sent heureusement s’affirmer au fil des pages, et les derniers épisodes remontent le niveau global de l’album, avec une fraîcheur bienvenue et surtout enfin un bel univers posé derrière ce Battle Pape. Mais même comme ça, on est loin d’un Brit, c’est pour dire. On retiendra donc ce Battle Pape pour son florilège de personnages sympathiques (mais malheureusement peu utilisés) et quelques scènes bien senties (en particulier les passages avec Dieu).

Tony Moore est à l’image de son collègue de scénariste : ce sont là ses débuts, et on sent qu’il se cherche encore. Mais même si quelques défauts de storytelling sont à noter, son style frais, très dynamique et expressif est plutôt agréable. Il le serait d’ailleurs d’autant plus avec une édition de meilleure qualité.

Les jeunes éditions Stara ont en effet voulues frapper un grand coup en proposant l’intégralité de Battle Pape en un seul album, un beau pavé de près de 400 pages au prix très intéressant de 29€ ! Pour ce prix, le noir et blanc est de mise, bien entendu (et au passage le noir et blanc est d’origine, puisque c’est Image qui a colorisé les pages après avoir racheté la série). Mais Stara nous propose ici non pas une version noir et blanc d’origine, mais une version noir et blanc provenant d’une version colorisée ! Autant dire qu’avec cette méthode les pages sont souvent très sombres, rendant la lecture compliquée et fatigante et les scènes d’actions parfois tout bonnement illisibles. De plus, aucun crédit n’apparaît tout au long de l’album (pratique quand on veut connaître les noms des fill-in artists) ni même aucune mention de fin ou de début d’épisode (rendant certaines ellipses ou clifhangers complétement caduques). Je passe sur la traduction qui semble juste passable… De là à dire qu’une édition de meilleure qualité aurait permis une meilleure appréciation de la série, il n’y a qu’un pas que je franchis allégrement.

En somme, une lecture plutôt décevante, entachée par une édition catastrophique dont le faible prix ne justifie pas les carences. A réserver uniquement aux amateurs de Robert Kirkman, qui sauront y trouver leur compte.

Derniers commentaires

  • Y The Last Man t.10
    Hello, Neat post. There's a problem with your site in internet explorer, wo... Suite...
    21/05/17 - 06h33
    Par Guest
  • Policier puis fantastique.
    Hello, Neat post. There's an issue along with your site in internet explore... Suite...
    14/05/17 - 16h14
    Par Guest
  • Glossaire
    This page really has all of the information I wanted concerning this subjec... Suite...
    04/05/17 - 05h14
    Par Guest
  • Glossaire
    I love your blog.. very nice colors & theme. Did you make this website your... Suite...
    04/05/17 - 01h14
    Par Guest
  • Into The Negative Zone
    I see your page needs some fresh & unique articles. Writing manually is tim... Suite...
    30/04/17 - 18h58
    Par Guest
  • Callipygie ?
    Great goods from you, man. I have understand your stuff previous to and you... Suite...
    29/04/17 - 03h17
    Par Guest
You are here: Image Battle Pape
icone_rss