Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Remains

Auteur
    Steve Niles (scénario), Kieron Dwyer (dessin)
Editeur (Collection)
    Bamboo (Ange Comics)
Date de parution
    Octobre 2005
Prix
    11,90 €
Nombre de pages
    124
Episodes VO
    Remains #1-5

 

 

Ils sont deux.
Tom Bennett, le croupier, et Tori, la serveuse danseuse.
Les deux seuls survivants dans ce casino de Reno qui, comme tout le territoire des États-Unis, s'est soudain vu débarrassé de presque toute sa population. Les morts se comptent par milliers, désormais. Ce qui est assez facile à faire : il suffit de dénombrer les silhouettes qui rôdent dans les rues. Car, oui, les morts marchent. Et ils mangent. Ils mangent la chair des vivants...
Ils sont deux.
Seuls, coincés dans un immeuble entouré de centaines de zombies affamés qui ne cherchent qu'une chose : pénétrer dans le bâtiment pour les dévorer.
Une relecture sans pitié, drôle, mordante et angoissante, du mythe du zombie, popularisé par les films de Romero : là, pas de communauté humaine unie et soudée. Au contraire, les deux héros se détestent cordialement ! Une ambiance "pourrie" et des dialogues au couteau pour ce récit qui revisite le monde des morts-vivants !

Débile et pourtant jouissif

Tout d'abord niveau scénario, scénario terriblement bidon mais ça se voit que c'est pleinement assumé. Et puis tout est prétexte à nous divertir ici, et ça marche plutôt bien. Un récit plutôt humoristique donc, même si parfois très gore mais en tout les cas un divertissement fun à toute épreuve, assorti en plus d'un bel hommage aux films de Romero (un peu comme Walking Dead de Kirkman, mais en moins sérieux) et à la saga Le Retour des Morts-Vivants : que ce soit pour les militaires, les zombies qui apprennent à parler sur la fin, enfin quelques trucs de parts et d'autres qui ne font qu'agrémenter la lecture... En bref, encore une fois, Steve Niles nous prouve qu'en appliquant toujours les mêmes recettes on peut arriver à des résultats vraiment très bons, tant que c'est bien fait.

Sinon niveau dessin, alors la rien à dire non plus : Steve Niles sait s'entourer, Kieron Dwyer est là pour nous le prouver ! Un trait tout en crayonnés, esquisses, un style presque expérimental pour Dwyer (surtout si on le voit à côté sur Avengers) mais qui ressort magnifiquement bien. C'est très beau, très bien fait surtout et les couleurs en teintes chaudes agrémentent à la perfection le dessin.

En bref, encore un agréable moment de lecture, surtout pour les amateurs d'humour horrifique et de divertissements totalement assumés.

Derniers commentaires

You are here: IDW Remains
icone_rss