Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

t.3 : Century : 2009

LXG vol.3 t.3 : Century 2009
Auteur
Allan Moore (scénario), Kevin O'Neill (dessins)
Editeur (Collection)
Delcourt (Contrebande)
Date de parution
Novembre 2012
Prix
14€95
Nombre de pages
80
Episodes VO
The League of Extraordinary Gentlement vol.3 t.3 : 2009
LXG 2009

Le règne de terreur et de sang de l'Enfant de Lune commence. Il n'y a plus de ligue, extraordinaire ou autre, qui se dresse sur son chemin. A Q'umar, la sanglante guerre de l'usure continue. A Kashmir, un terroriste Sikh, dans sa guerre contre l'Islam, pourrait conduire le monde vers l'Apocalypse. Pendant ce temps, à Londres, dans un asile, une patiente affirme qu'elle détient toutes les réponses...

La Ligue, suite et fin !

Après deux étapes cruciales s’étant déroulées en 1910 et en 1969, la Ligue des Gentlemen Extraordinaires (ou plutôt ce qu’il en reste…) n’en a toujours pas fini avec l’Antéchrist, qui devrait apparaître très prochainement... Mais nos héros sont-ils prêts pour le combat ? Et surtout, où se trouvent Mina Harker et Allan Quartermain, tous deux disparus suite à l’épisode du Summer of Love ?

N’y allons pas par quatre chemins, Alan Moore se veut plutôt roublard pour ce troisième et dernier tome,  en reprenant quelques astuces déjà utilisées précédemment : tout d’abord l’équipe qu’il faut reconstituer, l’enquête à mener (qui est ici réduite à peau de chagrin : il suffit d’aller voir les bonnes personnes pour avoir tous les éléments en main) puis la bataille finale, particulièrement savoureuse mais loin d’être du niveau d’un scénariste comme Moore. La plupart des thématiques ont également déjà été abordées dans les tomes précédent, comme la vie éternelle et l’impact que cela a sur nos personnages, les souvenirs diffus, ou encore le regard que porte l’auteur sur une période donnée (et il faut avouer que Moore semble vraiment très pessimiste (réaliste ?) sur l’époque actuelle). Un manque d’imagination flagrant qui nous laisse un goût bien fade dans la bouche.

L’impression de redite bien prégnante et planant tout au long de ce tome empêche donc en partie d’apprécier l’album pour ce qu’il est : une aventure haute en couleur bourrée de personnages savoureux, pleine de concepts intéressants et surtout empreinte d’un second degré ravageur et d’une folie latente. Une histoire dense et intéressante dont on reprendrait bien, finalement, quelques planches. Et puis, à bien réfléchir, ne serait-ce pas plutôt l’époque dans laquelle se passe l’histoire, à savoir 2009, qui nous empêche d’apprécier pleinement le récit, car moins exotique et nous renvoyant directement à notre propre existence (cf. ces passants dans la rue qui nous scrutent du regard tout au long de l’album) ?

Heureusement, comme à son habitude l’artiste anglais Kevin O’Neill ne déçoit pas. Son trait sec et anguleux – pour peu qu’on sache l’apprécier – allié à un storytelling très réfléchi rend parfaitement justice au scénario déjanté d’Alan Moore. Il retranscrit à merveille la folie furieuse et le bouillonnement s’emparant des rues de la capitale britannique, les personnages hautement délirants (comme cet Antéchrist « pétard mouillé », encore une astuce de Moore, ou ce « Grand-Duc » psychédélique)  et les scènes d’action atypiques. Oui, cet artiste singulier est bien apte à rendre des compositions au moins aussi barrées que les scénarii d’Alan Moore !

Pour conclure, ce tome mettant un terme à la trilogie Century, il faut bien l’avouer, ne répond pas entièrement à nos attentes. Alan Moore y est sans surprise là où on attendait plutôt un final tout en grandeur. Un album très honnête, notamment grâce aux splendides planches de Kevin O’Neill, mais une déception malgré tout. Après, une suite ne serait quand même pas de refus !

Derniers commentaires

You are here: Autres Top Shelf The League Of Extraordinary Gentlemen vol.3 - Century t.3 : Century : 2009
icone_rss