Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

The League Of Extraordinary Gentlemen vol.3, t.1

Auteur
 Alan Moore (scénario), Kevin O'Neill (dessin)
Editeur (Collection)
 Top Shelf
Date de parution
 Mai 2009
Prix
 7.95 $
Nombre de pages
 80
Episodes VO
 The League Of Extraordinary Gentlemen vol.3, t.1 Century : 1910 (One-shot)
Correspondance VF
 Inédit

 

Top Shelf is proud to present the all-new installment in the breathtaking series by Alan Moore and Kevin O'Neill! In The League of Extraordinary Gentlemen (Vol III): Century #1 ("1910"), our familiar cast of Victorian literary characters enters the brave new world of the 20th century!
 
This book is the first of three deluxe, 80-page, full-color, perfect-bound graphic novellas, written by Alan Moore and illustrated by Kevin O'Neill -- with lettering by Todd Klein, and colors by Ben Dimagmaliw. Each self-contained narrative takes place in three distinct eras, building to an apocalyptic conclusion occurring in our own twenty-first century. -- 6 5/8" x 10 1/8" 

1910

1910, Londres, plus d'une décade après la tentative d'invasion martienne voilà déjà quelques années que l'Angleterre a envoyé un homme sur la lune. Tandis qu'aux alentours des docks l'un des plus tristement célèbres tueurs en série qu'a connu la City refait surface, Carnacki le médium est poursuivi par d'oniriques visions d'un culte secret qui tente de créer un Enfant Lunaire… Travaillant pour Mycroft Holmes, des services secrets britanniques, avec le jeune Allan Quatermain, le voleur repenti Anthony Raffles et l'éternel guerrier Orlando, Miss Murray assiste à un affrontement sanglant dans lequel prennent part la colérique pirate Janni, héritière de Némo, et le charismatique boucher connu sous le nom de Mac The Knife…

Début du troisième volume pour cette série à fortes tendances steampunk d'Alan Moore et Kevin O'Neil. Prévue d'être éditée par Top Shelf sur 3 ans, cette épopée va relater les événements d'un siècle complet (d'où le titre Century). Divisé en trois chapitres de 72 pages, dont chacun contiendra un récit ''indépendant'' (sous-entendu sans cliff-hanger, mais avec Moore au scénario soyez certains que les 3 épisodes ne seront pas totalement sans rapport), la saga prendra place dans trois différentes époques pour se conclure dans le présent, au XXIème siècle.

Après bien des déboires avec DC/America's Best Comics, Alan Moore peut enfin retrouver sa League Of Extraordinary Gentlemen, mais cette fois-ci sous la bannière de Top Shelf. Le scénariste de l'excellent Promethea, nous replonge dans un Londres steampunk 12 années après les derniers événements survenus dans le deuxième volume de la série. Bien que gardant le pilier Miss Muray, Moore en profite pour faire des changements dans le line-up de l'équipe et s'ouvrir ainsi de nouveaux horizons. Malheureusement, à part un ou deux cas isolés (Janni la fille de Némo, personnage superbement développé durant le récit), on regrettera que le traitement de ces nouvelles têtes soit un peu trop survolé. Mais peut-être n'est-ce pas là le propos de l'auteur qui, durant ces 72 pages, nous dresse un tableau bien crû de ce début de siècle. En effet, transpirant la sexualité froide et animale, les scènes qui se succèdent autour de la trame principale sont bel et bien l'intérêt principal de Moore qui nous décrit une époque avec son ambiance, ses couleurs, ses odeurs, son atmosphère… Malgré la réussite sur ce point, il faut bien avouer qu'il n'est pas aisé de comprendre où le créateur de Watchmen veut mener le lecteur. Sans doute faudra-t-il réévaluer l'œuvre dans sa totalité après avoir lu les épisodes restants, Century : 1969 (#2) et Century : 2009 (#3), qui paraitront respectivement en 2010 et 2011. A noter que pour accompagner cette bande-dessinée, Alan Moore a décidé d'adjoindre à chacun des trois chapitres un épisode de ''Minions Of The Moon'', une nouvelle écrite dans le style typique de la nouvelle vague de littérature de science-fiction des années soixante. Composée comme si elle avait été l'œuvre d'un certain John Thomas (pseudonyme de John Sladek, un mot de slang désignant le pénis), le récit rend notamment hommage aux ''Premiers Hommes sur la Lune'' de H.G. Wells.

Style anguleux, trait fin, personnages au regard hypnotique, … Aux dessins, Kevin O'Neill continue sans dévier sa route sur le chemin qu'il avait déjà tracé avec les deux premiers volumes de la série. Le contraire eu d'ailleurs été étonnant, surtout qu'il n'y avait aucun intérêt à modifier un travail de qualité tel que celui produit jusqu'à présent. On remarquera tout de même de petits changements au niveau de l'encrage par exemple, légèrement plus sec, donnant un rendu plus âpre et rêche aux planches. Pour ce qui est de la narration, l'artiste suit toujours le ''modèle moorien'', avec donc une abondance de pages en 3x3 cases, format très souvent utilisé par l'auteur, ou alors des dérivés de ce leitmotiv. Avec des cadrages bien pensés et des décors soignés, O'Neill contribue à la fluidité et au rythme d'un récit qui se lit d'une seule traite. Une partie graphique maîtrisée.

En bref, ce Century : 1910 est un récit difficile à juger sans connaître la globalité de la série… Sans doute prendra-t-il tout son sens avec les chapitres suivants. Cela dit, et pris tel quel, ce premier épisode reste plaisant, mais bien en deçà des œuvres fondatrices auxquelles nous avait habitué Alan Moore… Wait & see !

Derniers commentaires

You are here: Autres Top Shelf The League Of Extraordinary Gentlemen vol.3 - Century t.1 - Century : 1910
icone_rss