Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Hockey, comics et corbeaux…

Vers quoi se tourne un jeune garçon quand son monde s’écroule ? Qu’est-ce qui peut transformer des frères inséparables en des personnes amères, aigries et solitaires ? Comment le travail d’une nurse dans la cinquantaine peut révéler les cicatrices d’une communauté toute entière ? Et qu’est-ce qui peut panser ces blessures causées par un siècle d’égarement et de regret ? Vous le saurez peut-être (ou pas) en lisant Essex County !

Wouaw… Difficile de parler d’une œuvre qui remue autant d’émotions (en tout cas pour votre humble serviteur) en essayant de rester objectif… Avec Essex County, Jeff Lemire (l’excellent The Nobody, chez Vertigo) paie son tribut à son héritage, à ses racines. En effet, cette trilogie de romans graphiques prend place dans une version imaginaire d’Ontario County (Canada) où il est né. Par ces histoires, l’auteur nous plonge dans l’intimité d’une communauté (à l’apparence quelconque mais qui se révèle être finalement plein de surprise !) aux travers des jours, des saisons, des années... Que cela soit par la voix du jeune Les, par les non-dits des deux frères hockeyeurs Vince et Lou, ou encore par les pensées de la nurse Annie, Lemire arrive à toucher la corde sensible, sans pour autant tirer grossièrement dessus, en montrant les états d’âme de ces personnages. Souvenirs qu’on tente d’oublier, secrets bien gardés, chagrins qui déchirent, etc., l’auteur pose un regard plutôt triste mais terriblement réaliste sur les relations familiales et les problèmes de communication qui peuvent en découler. Simplement, par quelques lignes de dialogues, ou seulement parfois des situations, Jeff Lemire en dit beaucoup avec peu, et ça c’est bien !

Graphiquement aussi, Lemire sait comment s’y prendre pour faire mouche. Accentuant les intonations d’un scénario déjà bien travaillé, dans un noir et blanc des plus sobres, ses dessins aux traits minimalistes mais des plus expressifs contribuent clairement à l’ambiance générale délivrée par la lecture de cette bande-dessinée. L’artiste participe également grandement à la caractérisation des personnages via leur expression corporelle et aussi bien évidemment leur visage rempli des marques de leur vie passée. De plus, la narration sans esbroufe mais maîtrisée du canadien permet de suivre le tout avec fluidité et sans voir le temps passer. Du tout bon !

En conclusion, un comic-book qui prend aux tripes et qui, que cela soit par le scénario ou par l’image, arrive à toucher son lecteur au plus profond de son être. Un must-have !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Derniers commentaires

  • Miller's Crossing
    I have checked your site and i've found some duplicate content, that's why ... Suite...
    03/06/18 - 21h00
    Par Guest
  • Retour sur la glace
    Helpful info. Lucky me I discovered your web site by chance, and I am shock... Suite...
    01/06/18 - 08h04
    Par Guest
  • Don Rosa et les canards
    Apprenez à être rentier avec la bourse en regardant des vidéos formations s... Suite...
    29/05/18 - 01h06
    Par Guest
  • Invincible t.5
    ??? ?? ????? ????? ? ????? ?????????? ???? ? ???? http://soc-market.ru/blog... Suite...
    28/05/18 - 16h37
    Par Guest
  • Invincible t.5
    ?????????? ?????! ??? ??????? ??? ????? ??????? ????. ????????? ? ???? ????... Suite...
    23/05/18 - 16h27
    Par Guest
  • Y The Last Man t.10
    I have checked your site and i have found some duplicate content, that's wh... Suite...
    21/05/18 - 07h06
    Par Guest
You are here: Autres Top Shelf Essex County Hockey, comics et corbeaux…
icone_rss