Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Adieu, Chunky Rice

Auteur
 Craig Thompson
Editeur (Collection)
 Delcourt (Contrebande) puis Casterman
Date de parution
 Février 2006
Prix
 13€50
Nombre de pages
 134
Episodes VO
 Goodbye, Chunky Rice

 


Chunky Rice, jeune tortue éprise d'aventures et d'évasion, décide un beau jour de larguer les amarres pour prendre la mer, laissant derrière elle toutes les habitudes d'une petite vie tranquille - ainsi que son amie de toujours, la souris Dandel. Comme tous ceux qui partent, Chunky sait ce qu'elle laisse, mais ignore encore tout de ce qu'elle cherche vraiment; comment être certaine d'avoir fait le bon choix?

Franklin & Quimby

1er album de Craig Thompson, Adieu, Chunky Rice lui avait déjà valu le Harvey Award du meilleur espoir. Harvey Award confirmé puisque sa seconde oeuvre, Blankets, lui a fait remporter rien de moins que 3 Harvey Awards et 2 Eisner Awards. Des débuts très prometteurs, donc.

Adieu, Chunky Rice, c'est l'histoire d'une tortue (assez anthropomorphe, la tortue) qui va quitter sa compagne, petite rate des villes, prise d'une sensation irrésistible de voyager, d'aller ailleurs, persuadée que sa place n'est pas ici, dans cette ville. Et cette tortue, vous l'aurez compris, c'est Chunky Rice. Une petite tortue timide, frêle mais néanmoins pas dénuée de caractère puisqu'elle décide de tout plaquer, prise d'une pulsion irrésistible. Et de laisser là ses souvenirs...

Adieu, Chunky Rice, c'est donc l'histoire du périple de Chunky, un voyage où il va rencontrer toutes sortes d'individus plus bizarres les uns que les autres, pris comme lui dans leurs souvenirs d'enfance, leurs regrets d'aujourd'hui. Des personnages complètement décalés, tel un capitaine de bateau sous l'égide d'une rombière et qui passe son temps à regretter son ancienne femme, ou encore deux sœurs siamoises assez particulières... 

Chunky Rice est, vous l'aurez compris, une métaphore du passage à l'âge adulte toute en subtilité, un passage forcé sans espoir de retour, ou seul subsistent les regrets de cette période d'innocence, de bonheur, cette période où on est dans un cocon, protégé, bien au chaud. Un peu comme cette bulle amoureuse de Blankets. Et Thompson nous livre une histoire ou règne un sentiment de tristesse, de nostalgie, par cette petite tortue qui ne sait pas où elle va atterrir, mais qui sait qu'elle doit le faire. Et par son ancienne compagne Dandel qui l'aime et sait qu'elle ne le reverra probablement plus jamais. Même les personnages secondaires que Chunky rencontrent ne feront que renforcer ce sentiment.

Les dessins ne sont pas en reste puisque, dans une belle robe noire et blanche, Thompson livre un travail d'une grande classe, au trait très marqué et nerveux, décalé également (on est très loin des dessins lisses et purs de Blankets) : des dessins très puissants, amenés par une composition de planches qui sait se montrer distante quand il le faut, mais sait également se montrer plein d'imagination, notamment dans des essais de narrations assez expérimentaux qui ne font que confirmer une certaine fougue du débutant : parfois assez maladroit, parfois très réussi.

C'est beau, très beau, c'est triste, ça vous laisse un fort arrière-goût nostalgique tellement c'est réussi : vraiment du tout bon. Avis aux amateurs de Blankets.

 

Derniers commentaires

You are here: Autres Top Shelf Adieu, Chunky Rice
icone_rss