Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Breakdowns

Auteur
   Art Spiegelman
Editeur (Collection)
   Casterman
Date de parution
   Mars 2008
Prix
   25.00 €
Nombre de pages
   82
Episodes VO
   Breakdowns : Portrait of the Artist as Young %@&*! (Ed. Pantheon Books) 

 


Publié pour la première fois en 1978, Breakdowns retrace les premiers pas d’Art Spiegelman, à l’époque où il n’était qu’un jeune auteur « underground » adepte d’expérimentations graphiques influencées par Robert Crumb. Enrichi d’une passionnante autobiographie dessinée, cet album comporte notamment une esquisse de son chef-d’oeuvre Maus, récit magistral de la vie de ses parents déportés et de sa relation avec son père qui lui vaudra le Prix Pulitzer en 1992.


As young as %@&*!

Pour la petite histoire, Breakdowns était à l'origine un recueil de travaux d'Art Spiegelman de ses jeunes années, bien avant qu'il ne livre son chef d'œuvre, Maus. Un recueil comprenant une trentaine de planches grand format parus à l'époque dans divers magazines, des essais de jeunesse très expérimentaux dont on nous offre ici la réédition, agrémentée d'une longue autobiographie en bande dessinée au début, puis de quelques pages de postface à la fin sur les planches présentées dans ce Breakdowns. L'édition Casterman reprend donc entièrement la récente édition de Pantheon Books, un album d'une grande qualité, même si Casterman, qui ne s'y connait apparemment pas beaucoup dans le genre, a annoncé dans sa campagne marketing Breakdowns comme le "nouveau" Art Spiegelman, alors qu'au contraire, il reprend ses anciens travaux... Mais bon, passons.

On va donc commencer par l'autobiographie d'une vingtaine de pages d' Art Spiegelman, un travail récent, donc, puisqu'il a été fait pour la réédition de ce Breakdowns. Et c'est du Art Spiegelman de très haut niveau : l'auteur se livre entièrement et intimement, avec un gros recul, dans des planches à la composition complètement folle et éclatée et qui, pourtant, se lisent sans aucun problème. Une vingtaine de pages bourrée de concepts intéressants sur la bande-dessinée en elle-même, et qui nous en apprend beaucoup également sur l'auteur. Du vrai travail de pro, Spiegelman nous prouve en une vingtaine de pages qu'il reste encore un des grands noms de la Bande Dessinée, celle avec des majuscules, ou même plutôt de l'Art Séquentiel.

Et ce fameux Breakdowns, alors, ces travaux de jeunesse ? Fruits d'un esprit torturé nourri à Mad et aux autres magazines contestataires du même genre et connaissant de graves troubles liés à sa famille et plus largement à la Shoah, on trouve de tout dans ce Breakdowns : le fameux Prisonnier sur la Planète Enfer (qui avait été reproduit dans Maus), l'œuvre très intimiste de Spiegelman sur le suicide de sa mère, dans un style qui se réclame de l'expressionnisme allemand, à un essai sur les blagues à la Gotlib, en passant par une page expérimentale avec une narration ayant toujours un train de retard avec les cases ou encore à des illustrations de rêves ou des compositions de planches à l'aide de cases tirées d'autres bandes dessinées, imbriquées dans d'autres cases elles-mêmes, Art Spiegelman décompose les étapes de la narration pour mieux les comprendre et les analyser. Des essais très intéressants, parfois abscons et hermétiques il est vrai, mais qui dénotent d'une vraie passion de l'auteur pour ce médium et surtout d'un talent hors du commun.

La très longue postface vient agréablement conclure ce magnifique recueil en analysant et en expliquant précisément d'où viennent chaque histoire tirée de ce Breakdowns, avec encore une fois le recul très intelligent de son auteur.

En bref, un magnifique album qui nous confirme (s'il était la peine d'en douter) qu'Art Spiegelman se classe vraiment parmi les grands, très grands auteurs de ce médium, et que les capacités de celui-ci sont proches de l'infini. Et pour conclure cet article, je vais citer Chris Ware (dont on peut voir avec cet album qu'il s'est beaucoup inspiré du travail de Spiegelman), lui-même cité par l'auteur dans ce recueil : "Si quelqu'un ne comprend pas un tableau, il se dit qu'il est idiot. S'il ne comprend pas une BD, il pense que c'est l'auteur qui est un idiot."

Derniers commentaires

You are here: Autres Pantheon Books Breakdowns
icone_rss