Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

But who's watching Garth Ennis?

Cette série reprend la célèbre question d'Alan Moore: "Who's watching the watchmen?" (un peu trop au premier degré, mais dans le but de faire du deuxième degré...), et nous raconte les péripéties d'une équipe affiliée à la C.I.A. en charge de "corriger" les super-humains en spandex lorsqu'ils dépassent les bornes des limites...

Au graphisme, on retrouve l'excellent Darick Robertson (Monsieur Transmetropolitan) qui offre un travail tout à fait dans la lignée de ce qu'il a pu produire jusqu'à présent. Ce qui fait la force de ce dessinateur, c'est son talent à rendre les visages très expressifs. Ceci convient tout à fait au traitement too much de ce The Boys qui, bien que contenant son lot d'action, est plus centrée sur les personnages... De plus, l'artiste offre un découpage très réussi et qui brise la monotonie par une mise en page qui se renouvelle constament. A noter pour les fans de Shaun Of The Dead, Hot Fuzz ou Spaced que la nouvelle recrue de l'équipe, Wee Hughie, est très inspiré de l'acteur anglais Simon Pegg.

Pour ce qui est du scénario, on retrouve l'outrance irlandaise faite homme: Garth Ennis. Alors attention, éloignez tous les fan-boys de ce recueil parce que nos amis les super-héros en prennent plein la gueule pour pas un rond. Luxure, orgueuil, colère... Selon le scénariste de Preacher, les héros en slip moulant ont tous les défauts. C'est con, méchant, graveleux et gratuit...Pas toujours très finaud il est vrai... Mais putain qu'est-ce que c'est bon!

Un gros délire à ne pas trop prendre au sérieux...

Note:
Critique effectuée sur la base du TPB US.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Derniers commentaires

You are here: Autres Dynamite Entertainment The Boys t.1 - La Règle Du Jeu But who's watching Garth Ennis?
icone_rss