Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

L'Automne

Auteur     Ed Brubaker (scénario), Jason Lutes (dessin)
Editeur (Collection)
     Seuil
Date de parution

     Novembre 2005

Prix     10 €
Nombre de pages

     48

Episodes VO
     The Fall (éditions Drawn and Quaterly)

 

 

Kirk est un loser.
Sa copine vient de le laisser tomber, il bosse dans une station service minable, partage son appart' et un soir alors qu'il fait une permanence, il se retrouve avec une carte visa gold perdue sur les bras !
June est la jeune femme du proprio de la station, elle sait que Kirk n'a pas rendu la carte, qu'il a menti Ă  son patron, elle lui propose donc un deal, faire des menus travaux chez elle et elle se taira...
Seulement voila, Kirk découvre un jour dans le jardin, enterré, un sac à main ayant appartenu à une certaine Emily Keating !!!
D'une simple interrogation tout ça va très vite tourner à l'obsession. Qui est cette fille ? Que fait ce sac ici ? Kirk se lance alors dans cette enquête...

Polar Ă  lancienne.

L'Automne, c'est un polar au format franco-belge de Ed Brubaker, qui n'avait pas encore totalement percé, et Jason Lutes aux dessins. Un peu à la manière d'un Tue-moi à en Crever de David Lapham, L'Automne raconte l'histoire d'une personne prise dans un engrenage infernal, et qui n'arrêtera pas les erreurs pour autant.

L'Automne m'a avant tout surpris par son grand classicisme mais surtout par son manque flagrant de cohérence. Pour un polar réaliste, tout ce qui se passe ici est assez improbable: pas irréaliste, mais chaque "coup du hasard" qui arrive ici (et dieu sait qu'il y en a) aurait peut-être eu une chance sur dix mille d'arriver pour de vrai. Peut-être que pour certains ça passe, mais moi tout cela m'a perturbé dans ma lecture. Bon, une fois ce postulat accepté, le reste est tout de même de très bonne facture et il s'en passe des choses en 50 pages. C'est du bon polar, mais néanmoins il est drôle de constater qu'Ed Brubaker peut être bien meilleur sur du mainstream (par exemple sur Daredevil, Captain America ou Gotham Central) alors qu'ici il a les coudées libres.

Au niveau du dessin, Jason Lutes c'est la grande classe: Il arrive à faire passer des émotions très complexes simplement en dessinant le visage des protagonistes dans un noir et blanc sublime, et organise à merveille ses planches. Comme le scénario, c'est très classique mais c'est très bien fait.

En bref, à part un scénario un peu poussif eu égard aux quelques critiques détaillées plus haut, on a droit à un très bon polar qui peut s'acheter les yeux fermés au regard du prix très faible.

Brubaker mais pas le flim.

Brubaker qui scénarise un polar c'est toujours... toujours en fait, je ne crois pas avoir lu de comics écrit par lui et qui ne se rapproche pas ne serait-ce qu'un peu du polar. Mais ça reste toujours un plaisir de le lire sur ce genre qu'il affectionne tant.

Bon, j'ai lu L'Automne il y a un bon moment déjà, deux ans, alors je vais m'aider d'un article que j'avais fait à l'époque.

Donc, c'est l'histoire du bien nommé Kirk qui, comme son nom l'indique, travaille dans une station service. Bon, je relis l'article en même temps que j'écris alors ne soyez pas choqués si vous ne comprenez pas, mon collègue en haut ou à gauche saura vous renseigner. Donc, ce Kirk travaille de nuit aussi et une nuit, il se voit remettre par une belle inconnue une simple carte bleue oubliée près d'une pompe par un client distrait. La journée a été dure pour lui, sa copine venant tous juste de le quitter. Comme pour remplir un vide, il se dit que c'est sa dernière heure de service et personne à part l'inconnue ne sait qu'il a cette carte alors pourquoi ne pas en profiter ? Le lendemain, son patron, Wassermann, lui demande s'il a trouvé une carte bancaire, le client la réclamant, il répond que non et repart vers sa caisse enregistreuse avant de voir la belle inconnue sur le fauteuil passager dans la voiture de son patron. Il se voit alors embarqué dans une histoire, un secret honteux qui le dépasse. Belle récitation.

L'Automne c'est bien, c'est beau, tout cet orange, c'est magnifique surtout quand il fait beau et que le Soleil traverse les feuilles qui ne sont pas encore tombées avant de se refléter sur celles qui ont lâché prise et à la fin c'est le froid et l'Hiver qui gagnera. La BD ? Oh, elle est bien aussi, pas choqué par des "invraisemblances", bon rythme et même si on sent bien que c'est d'un alors jeune auteur c'est bien et frais. Le dessin, très beau noir et blanc, est un peu plus travaillé que le scénario lui-même et c'est très joli.

 Et bien, lisez-le donc maintenant Le Secret... ou l'Automne ? je ne suis plus tout à fait sûr.

Derniers commentaires

  • Y The Last Man t.10
    Hello, Neat post. There's a problem with your site in internet explorer, wo... Suite...
    21/05/17 - 06h33
    Par Guest
  • Policier puis fantastique.
    Hello, Neat post. There's an issue along with your site in internet explore... Suite...
    14/05/17 - 16h14
    Par Guest
  • Glossaire
    This page really has all of the information I wanted concerning this subjec... Suite...
    04/05/17 - 05h14
    Par Guest
  • Glossaire
    I love your blog.. very nice colors & theme. Did you make this website your... Suite...
    04/05/17 - 01h14
    Par Guest
  • Into The Negative Zone
    I see your page needs some fresh & unique articles. Writing manually is tim... Suite...
    30/04/17 - 18h58
    Par Guest
  • Callipygie ?
    Great goods from you, man. I have understand your stuff previous to and you... Suite...
    29/04/17 - 03h17
    Par Guest
You are here: Autres Drawn & Quarterly L'Automne
icone_rss