Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Berlin t.2 Ville de Fumée

 

Auteur
 Jason Lutes
Editeur (Collection)
 Delcourt (Outsider)
Date de parution
 Octobre 2009
Prix
 20€
Nombre de pages
 216
Episodes VO
 Berlin #7-12

 

Dans ce deuxième volume de la fresque épique imaginée par Jason Lutes au temps de la République de Weimar, nous retrouvons le peuple allemand aux prises avec les interrogations suscitées par les évènements du 1er mai 1929. Désormais liés par la passion, le journaliste Kurt Severing et l’artiste peintre Marthe Müller poursuivent leur engagement esthétique et militant. Le développement des idées nazies semble irrésistible mais, devant la montée des discours guerriers, la vie nocturne de Berlin paraît plus active que jamais, entre boîtes de jazz et égéries lesbiennes. Crise économique, antagonismes politiques, élite indifférente et racisme ambiant, toute ressemblance avec l’époque contemporaine n’est pas fortuite…

Bientôt la trilogie berlinoise ? (David Bowie inside)

Suite du premier tome de Berlin (La Cité de Pierre), Ville de Fumée prend la suite directe des évènements tragiques du 1er mai 1929, ou des manifestants s’étaient fait massacrés sans raison par les forces de l’ordre, et nous emmène jusqu’en août 1930.

C’est toujours notre palette de personnages introduits au tome précédent que nous suivons – avec quand même de nouveaux arrivants -, une brochette prise parmi toutes les strates sociales et politiques de l’Allemagne de l’entre-deux-guerres. Et le contexte géopolitique ambiant va fortement influer sur leurs futures actions.

Jason Lutes nous fait rentrer de plein pied dans ce Berlin où règnent de vives tensions et une montée croissante de l’extrême-droite, conséquence directe de l’appauvrissement du pays après la fin de la 1ère Guerre Mondiale. La minutie de la reconstitution frise le perfectionnisme, tant sur le plan historique que sur les dessins : d’une maniaquerie à toute épreuve, Lutes reconstitue chaque ruelle, chaque voiture, chaque lampadaire de la manière la plus historiquement précise.

Mais ce n’est pas par sa reconstitution détaillée ni l’académisme rigoureux des dessins qui constituent le point fort de la série Berlin, mais bien les personnages. Et c’est là que le bât blesse par rapport au tome précédent : même si les personnages restent toujours aussi bien caractérisés, l’ensemble est beaucoup moins prenant. Peut-être parce que Jason Lutes a voulu trop en faire : On a parfois l’impression qu’il est tombé dans le travers de se regarder écrire, de se regarder faire. Et ce qui en ressort sera toujours moins bon qu’un auteur sincère. Ce n’est peut-être qu’une impression, mais je n’ai pas retrouvé là l’empathie envers les personnages que j’avais pu ressentir au premier tome.

Des dessins remarquables de minutie et une reconstitution historique toujours aussi précise, mais une réelle baisse au niveau des personnages. A ne prendre que si vous avez totalement adhéré à la première partie.

Derniers commentaires

You are here: Autres Drawn & Quarterly Berlin t.2 - Ville de Fumée
icone_rss