Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

The Shaolin Cowboy t.1

Massacre détaillé

Avant de commencer à parler de ce premier tome du Shaolin Cowboy, intéressons-nous un moment sur les éditions qui en sont responsables : Burlyman Entertainment. Dit comme ça, c'est sûr, personne ne connait. Il s'agit en fait de la maison d'édition des frères Wachowski, qui publie en tout et pour tout 3 titres : The Matrix Comics (une succession de courts récits par de beaux noms du comic-book : Neil Gaiman, Geof Darrow, Paul Chadwick, David Lapham, Greg Ruth, Ted McKeever, Bill Sienkiewicz...), Doc Frankenstein de Geof Darrow et Steve Skroce, et ce Shaolin Cowboy.

Et que fait un artiste comme Geof Darrow sur tout les projets de la maison d'édition des frères Wachowski ?  Il semblerait que le trio ait tissé des liens solides lors de la réalisation du premier Matrix, car Geof Darrow s'est occupé de quasiment toute la partie design du film, comme les décors, les vaisseaux et même l'ambiance extérieure en générale.

Et Shaolin Cowboy, dans tout ça ? Shaolin Cowboy, c'est un moine adepte du kung-fu qui traverse un désert sur le dos d'une mule au très beau phrasé, et qui est obligé de se défendre de la flopée d'ennemis qui veulent sa peau. Pourquoi ? Pour l'instant ces deux premiers numéros ne laissent aucune explication et le mystère demeure. On sait juste que beaucoup souhaitent sa tête sur un plateau, et que le moine traverse un désert semblant sans fin, probable allégorie d'une quête de la rédemption.

C'est là tout le scénario auquel on aura droit, baigné dans une ambiance à la croisée d'un western et d'une ambiance post-apocalyptique à la Mad Max. Et ici, tout est prétexte pour Geof Darrow de nous en mettre plein la vue graphiquement, avec son style très précis regorgeant de détails. C'est clair et net : Shaolin Cowboy est un réel plaisir pour l'œil, et Darrow s'éclate comme un fou : entre une case qui s'étire sur 10 pages nous présentant tout les ennemis du Shaolin dans un superbe travelling horizontal, ou celui-ci étripant ses ennemis sur une bonne dizaine de pages dans un déluge de sang, de coups de feu et de membres coupés, le tout en Bullet Time s'il vous plait, ou encore un crabe qui a appris le kung-fu pour se venger du moine, Shaolin Cowboy est un divertissement pur et dur qui ne sert à rien d'autre qu'à Darrow à nous en faire voir de toutes les couleurs grâce à sa maîtrise du médium qui atteint des sommets, entre prises de vues ahurissantes et chorégraphie des combats parfaite. Darrow n'a plus rien à prouver, et il le sait : le "scenario" ne sert ici qu'à le faire jouer avec sa planche à dessins.

Bon, sinon, l'édition est quand même assez chère pour le peu de pages et la vitesse de lecture, mais il faut quand même féliciter Panini pour son format à la franco-belge qui permet d'apprécier le travail de Geof Darrow à sa juste valeur.

En bref, un scénario complètement délirant pour un récit qui ne sert en fin de compte qu'à prouver une nouvelle fois que Geof Darrow est un immense dessinateur, et encore plus un immense artiste.

 

Auteur
    Geof Darrow   
Editeur (Collection)
    Panini Comics
Date de parution
    Mai 2008
Prix
    12.90 €
Nombre de pages
    68
Episodes VO
    The Shaolin Cowboy #1-2 (Burlyman Entertainement)

 

 

Le Shaolin Cowboy traverse un désert sans fin à dos d'une mule parlante lorsqu'il tombe dans le guet-apens du Roi Crabe et de ses sbires. Armé de son épée, de son habilité au kung-fu et de son fidèle revolver, le Shaolin Cowboy devra sauver sa peau dans une aventure délirante 100% adrénaline.

Derniers commentaires

You are here: Autres Burlyman Entertainment The Shaolin Cowboy t.1 - La Vengeance du Dieu Crabe
icone_rss