Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

The Traveler t.1

The Traveler t.1
Auteur(s) Mark Waid (scénario), Chad Hardin (dessin)
Editeur (collection)
Emmanuel Proust Editions (Atmospheres)
Date de parution
Juin 2011
Prix 14€95
Nombre de pages
104
Episodes VO Stan Lee's The Traveler #1-4
the traveler 1

Kronus est son nom. Il a le pouvoir fabuleux de ralentir et d'accélérer le temps. Face à lui, " les split-second men ", ces super méchants, profitent des failles temporelles pour s'introduire dans notre monde et le dévaster.

Stan Lee presents... The Traveler !

BOOM Studios ! est une maison d’édition fondée en 2005 et qui s'est principalement spécialisée, à la manière d’IDW, dans les comics inspirés de franchises telles que Games Workshop – et donc les Warhammer, Die Hard, 28 Days later ou encore Planet of the Apes. Les éditions françaises Emmanuel Proust commencent à publier quelques titres de leur catalogue, et parmi ceux-ci 3 séries super-héroïques basées sur des idées originales du légendaire Stan Lee.

On y trouve Soldier Zero de Paul Cornell et Javier Pina, Starborn de Chris Roberson et Khary Randolph ainsi que The Traveler de Mark Waid et Chad Hardin. C’est ce dernier titre qui retiendra notre attention, votre serviteur l’ayant choisi parmi ces trois séries uniquement grâce à la simple présence du nom de Mark Waid, scénariste féru de super-héros qui sait concilier avec brio poncifs du genre, sense of wonder et scénarios intelligents.

Nous allons donc être témoins de plusieurs interventions d’un héros du nom de Kronus, qui peut modifier à sa guise le cycle du temps sur une zone géographique donnée, et qui va devoir se battre contre les split-second-men (hommes d’une fraction de seconde), super-vilains effectuant des actions louches à la solde de leur boss et utilisant le flux du temps pour apparaître et disparaître à volonté. Tout cela est bien vague au début de ce premier tome introductif, mais l’ensemble va livrer son lot de réponses (les personnages, leurs passés, leurs motivations et les enjeux) tout le long de 4 épisodes sans temps mort. Il va sans dire que l’on a connu Mark Waid plus inspiré que dans ce premier album plutôt dense et efficace mais à l’originalité absente. Même les réponses à toutes les interrogations de l’album lors du final sont déjà vues et attendues. Reste un cadre concret bien posé et aux possibilités intéressantes qui me fera quand même acheter le deuxième tome pour me faire une idée précise de la série. Et puis, certaines scènes d’action valent franchement le coup d’œil… ou l’auraient sans doute values, si elles n’avaient pas été massacrées par un dessinateur insipide.

En effet, Chad Hardin est loin d’être le plus efficace des dessinateurs. Son style monotone, cliché et passe-partout, à base d’absence de décors, d’anatomies variables et d’expressions figées aurait pu faire illusion le long de l’album si seulement ce dessinateur avait été doté d’un minimum de connaissances en narration. Seulement, on sent que celui-ci connaît à peine les bases et la plus petite scène d’action est embrouillée au possible. A vrai dire, je ne comprends toujours pas comment on peut être dessinateur professionnel et ne même pas maîtriser la transition entre deux cases.

En somme, un comic-book super-héroïque suranné malgré un potentiel intéressant. Au vu des prix prohibitifs pratiqués par les éditions Emmanuel Proust, inutile de risquer l’achat.

Derniers commentaires

You are here: Autres BOOM! Studios The Traveler The Traveler t.1
icone_rss