Comicszone

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Everybody loves Tank Girl

Tank Girl : Everybody loves Tank Girl
Auteur(s) Alan C. Martin (scénario), DJim Mahfood (dessin)
Editeur (collection)
Ankama Editions (Label 619)
Date de parution
Mai 2012
Prix 13€90
Nombre de pages
80
Episodes VO Everybody loves Tank Girl #1-3
everybody loves tank girl

Le retour d’une figure emblématique anarchiste ne se fait jamais sans bruit, et c’est dans un déluge de vannes, d’action, de délires et d’insultes que Tank Girl fait son comeback. Jim Mahfood profite des récits multiples du scénariste Alan Martin pour expérimenter les styles et les ambiances : résultat explosif ! Un opus inédit et inspiré, signé Alan Martin. Un dessin frais et moderne « graffé » Jim Mahfood.

Tank Girl, faudrait peut-être songer à se ranger ?

Cocorico ! Cet album de Tank Girl ne provient pas de l’éditeur américain actuel de la punkette, Titan Books, mais d’une initiative française ! En effet, Alan Martin, scénariste de notre héroïne complètement allumée, est venu dédicacer en France pour Ankama, éditeur français de Tank Girl. Celui-ci a pu rencontrer sur leur stand Jim Mahfood, artiste underground reconnu et fana du personnage. La collaboration entre les deux artistes et l’éditeur français s’étant faite très rapidement, ce Everybody loves Tank Girl est sorti dans nos contrées en mai 2012 et sa version anglaise n’a été publiée par Titan Books qu’en février 2013 !

Voila pour la bonne nouvelle. Le reste est plutôt en demi-teinte. En effet, prenant le pli des deux précédents tomes (The Gifting et Visions of Booga), Alan Martin laisse de côté les histoires longues pour ne nous fournir plus que de petites historiettes, de 6 pages maximum pour le présent album ! Rien de bien cadré, du bon gros délire, parfois sous acide, parfois potache,  bardé de dialogues hautement absurdes et de situations non-sensesques.  Si quelques histoires sont assez succulentes, le manque de profondeur des histoires et l’explosion permanente de gags en tous genres finissent vite par lasser. Certes il est toujours plaisant de retrouver notre fine équipe (Tank Girl et sa copine Barney, ainsi que le kangourou Booga), mais on arrive vite au trop-plein avec ce côté anarchique et déjanté. Mis à part ces historiettes, Martin nous offre également quelques récits en prose plutôt bien écrits et quelques poèmes illustrés là aussi assez savoureux, bien que largement dispensables.

Bien heureusement, la partie graphique vient largement sauver la mise. C’est Jim Mahfood, auteur underground que les amateurs de la gamme Ultimate chez Marvel ont pu apercevoir dans Ultimate Team-Up #9 (faisant se rencontrer Spider-Man avec les Fantastic Four) et dont le Kick Drum Comix est sorti il y a tout juste un an chez Indeez Editions, qui nous fait la joie de prendre la relève d’Ashley Wood, Rufus Dayglo ou encore de Jamie Hewlett. L’artiste en profite pour changer quelque peu son style en un trait plus cassé, brouillon, sec, un peu à la manière d’un Ashley Wood. Bien entendu, ce style chargé n’est que faussement brouillon puisque la narration est relativement bien maîtrisée, même si elle part dans tous les sens (comme les bulles et les légendes), rendant toujours ce fameux côté punk propre à Tank Girl. Le dessin est donc plutôt savoureux, même s’il faut adhérer à la narration abrupte de Jim Mahfood.

Si vous voulez tenter le coup avec Tank Girl, procurez-vous plutôt le t.4 des aventures de la belle (The Odyssey), signé Peter Milligan. Le reste est à qualité variable, en particulier ce Everybody loves Tank Girl qui est de loin le moins bon de la série. Et le très haut rapport quantité-prix (13€90 les 80 pages) n’arrange pas les choses !

Derniers commentaires

You are here: Autres Autres Tank Girl Everybody loves Tank Girl
icone_rss